Pension Lutwidge

L'éternité, c'est long, surtout vers la fin.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Sam 3 Avr - 23:31

" C'est... "
Ill' passa la main dans ses cheveux l'un air lassé. Si elle se doutait de ce dans quoi elle allait s'embarquer en revenant dans ce qui avait été le pensionnat de son enfance... Alors comme ça, même elle ne pouvait pas fuir? Si Lutwidge ne voulait pas la prolifération d'adultes en possession de pouvoirs relativement dangereux dans la nature, alors ils n'allaient sans doute pas laisser ressortir également les membres du personnel. Il y avait sans doute une sombre embrouille administrative là-dessous. Puisque Lutwidge était sous le contrôle du gouvernement, il ne devait pas être vraiment difficile de modifier des données comme l'âge des pensionnaires, les contrats qui liaient les professeurs à la Pension, leurs dates de naissance et autres choses du style - et pour avoir accès à ça, il aurait fallu passer par la Directrice. Voilà sans doute la raison pour laquelle ils avaient viré Andreani. Elle n'aurait jamais laissé faire une chose pareille. Cette directrice était totalement barge, mais son but premier, c'était le bien des enfants et la formation d'adultes évolués, pas de créer un jardin d'enfant éternel pour gamins dotés de pouvoirs surnaturels.
Elle prit une pince dans sa poche et remonta d'une main une mèche de cheveux pour qu'elle cesse de lui glisser devant les yeux, avec un geste expert.
" Si j'avais su " soupira-t-elle. " Des élèves ont réussi à s'enfuir pendant la création de Lutwidge? Ou ils ont récupéré tous les fuyards? Si leur but c'est vraiment qu'il y ait plus de monstruosités comme nous dans la nature, ils doivent avoir les moyens pour les traquer. " Elle leva le nez vers le plafond. " Tu ne peux pas la faire sauter, cette Pension-là? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Lipkin
Miss Haribo
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 23
Localisation : Je crois que je suis ici. Mais j'suis pas sure.
Particularité : Faire des calins, des cookies, des emmerdes.
Humeur : kyatante

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Sam 3 Avr - 23:50

" A quoi ça servirait? La dirlo a placé autour de nous une sorte de bulle nous empechant de sortir. Elle est assez tarée pour ne pas faire reconstruire une pension et nous laisser nous demerder dans des ruines. " soupira la fillette en observant avec une curiosité enfantine la pince d'Ill'.
Si ça continuait ainsi, Juliette allait vraiment déprimée. Plus elle en parlait, plus elle se rendait compte de l'atrosité de la chose, plus elle se sentait impuissante, elle qui détenait le pouvoir le plus destructeur et mortel de la pension alors qu'elle ne reculait jamais devant rien (ou presque).
En se lancant sur le sujet, d'ailleurs, ce qu'était incapable de faire juliette en violence et méchanceté était de tuer - surement un reste de conscience mais ne parlez surtout pas de principe - et de s'attaquer à des 'amis' (dieu que ce mot était dur à prononcer!) mais encore aux personnes chers à ses quelques amis, pour l'instant Ill' (et oui!) et Israel, ce qui l'empechait par exemple de s'en prendre style en veux-tu en voilà à Rachel, même si au bout de nombreuses taquineries, piques, provocations et autres, oubliant l'attachement que la petite allemande-haribo avait pour Israel et l'attachement qu'avait ce dernier pour sa petite soeur, cela risquait de finir par des taches brunes sur la moquette.
A cette pensée, l'allemande grimaça. Blesser Rachel serait beau un plaisir, rendre malheureux ou en colere Israel serait au contraire une torture. Elle balaya donc le sujet d'un geste de la main.
" Mais oublions tout ça pour l'instant. Parle moi donc de tona année dehors! On ne sait jamais rien ici, c'en est agacant! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Dim 4 Avr - 1:16

Isabella n'était pas assez fermée d'esprit pour ne pas se rendre compte que la présente discussion avait le pouvoir de miner terriblement le pouvoir de la gamine - ce qui, pour cette miss haribo toujours sautillante, devait être à peu près l'équivalent d'enlever le chocolat d'un gâteau au chocolat. Longtemps, la gamine ne s'était présentée que sous le rôle de la pauvre petite fille dépressive, séparée jusqu'à ses dix-huit ans de l'amour de sa vie et rejetant sa haine sur tout ce qui l'énervait autour d'elle - mais les choses avaient bien évolué depuis, et allez savoir pourquoi, allez savoir comment, elle semblait avoir retrouvé de sa joie de vivre saveur fraise tagada. Joie de vivre que la découverte de la particularité de Lutwidge avait du quelque peu entamer. Pour une gamine qui avait pour seul but d'atteindre ses dix-huit ans histoire d'être enfin libre et d'aller se jeter dans le giron de son amant mystérieux, se retrouver coincée dans une pension éternelle, c'était un peu bête. Un peu beaucoup.
Elle jeta un oeil à la mine de Juliette. Elle la préférait encore en mode hyperactive, même si se faire renverser par terre à chaque coin de couloir n'était pas son activité préférée. Bien qu'elle se soit recomposé une tête de circonstance, la discussion avait sans doute amené un sujet un peu douloureux à la surface de la mémoire de Juliette.
Sans la regarder, Isabella ébouriffa ses cheveux courts avec un peu de gêne.
" Boude pas, va! Lutwidge est le digne successeur des As - et si les pensionnaires d'ici sont aussi tarés et divers que ceux de là-bas, nul doute que vous arriverez à trouver un moyen de faire une fugue collective. Et puis je suis qu'assistante-bibliothécaire, mais avoir des membres du personnel de votre côté, ça pourrait peut-être aider non? " marmonna-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Lipkin
Miss Haribo
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 23
Localisation : Je crois que je suis ici. Mais j'suis pas sure.
Particularité : Faire des calins, des cookies, des emmerdes.
Humeur : kyatante

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Dim 4 Avr - 14:59

A cette soudaine approche, Juliette se figea à nouveau.

Elles devaient avoir l'air fine, tiens, à s'arreter toutes les cinq minutes au milieu du couloir, mais la gamine ne peut avoir de meilleur reflex que de s'arreter avant que ses jambes ne l'abandonent en chemin, les yeux imenses fixés sur le sol avant de remonter avec un réel étonnement presque géné vers Ill'.
C'était elle ou.... ?
Et bien non, ce n'était pas elle. Ill' lui avait bien ébourrifé gentillement les cheveux, comme le faisait de temps en temps Israel lorsqu'elle boudait ainsi, comme l'avait fait l'autre, peut être avec moins de conviction, mais pour l'instant une chose importait à ses yeux: Isabella Lisbeth Rosaline De La Fontaine lui avait ébourrifé les cheveux.
La fillette aut alors une réaction des plus inhabituelles, soudaines, loin du rôle de joyeuse gamine invincible, se rendant compte alors qu'Ill' et elle avaient une discussion presque amicale, qu'elle était contente de la revoir, qu'Ill' avait tentée l'air de rien de la rassurer et que tout ça pouvait se traduire, dans son esprit innocent, qu'elles étaient amies.
Il y eut donc un relachement soulagé chez la petite allemande, comme si on lui enlevait poids lourd à porter. Et elle sentit avec un ettonement aussi grand que la honte qui le suivit un liquide chatouiller son menton, se rendant compte des larmes qui venaient jouer aux formules 1 le long de ses joues, silencieusement.
Elle ne commenta pas cette défaite mentale.
Fixa Ill'.
Et telle une algue à son rocher, se jeta sur elle, enfouie son visage dans les pans de ses vêtements et serrant de ses poings les plis du tissu comme une enfant terrifiée allant se cacher pour pleurer dans les jupes de sa mère, dans de pitoyables pleurs, balbutia:
" Dé-Désolée, j'te monopolise just'deux'condes, ensuite j'te lache hein, promis mais... Mais là..."

Il n'avait rien à dire face à une pareille défaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Lun 5 Avr - 20:32

Ill' vacilla sous le poids de la petite fille, fixant les yeux écarquillés la gamine qui s'était jetée sur elle, les bras autour de sa taille, comme un enfant qui vient pleurer dans les jupes de sa mère après un chagrin, reniflant ses sanglots contre le tissu de sa robe, comme l'aurait fait une fille avec maman. Elle se crispa un instant, ne pouvant détacher son regard des cheveux de la gamine contre sa poitrine, entendant juste les mots d'excuse étouffés qu'elle marmonnait tout en pleurant, incapable de concevoir une réaction logique à l'évènement qui venait de se produire. Que pouvait-elle faire? Comment était-elle sensée réagir face à ça? Depuis quand Juliette s'était-elle transformée en une fille de son âge? Depuis quand le ruminait-elle aussi, ce chagrin qui la poussait à abandonner sa belle fierté, sa belle assurance?
Ill' recula d'un pas léger, déglutissant, ressentant une vague gêne qui commençait à lui brûler les pommettes. Si elle se souvenait bien, c'était la première fois qu'elle voyait Juliette pleurer, et plus encore, la première fois que celle-ci semblait lui demander de la consoler.
D'ailleurs, c'était sans doute la première fois de sa vie qu'elle se retrouvait à devoir consoler quelqu'un.
Avec ces mouvements un peu maladroits et étranglés, malhabiles comme s'ils n'avaient pas été utilisés depuis longtemps, comme des mécanismes qui auraient attendu trop longtemps avant d'être utilisés, elle referma ses bras autour du petit corps de Juliette qui se pressait contre elle, se penchant comme pour être plus proche de son visage. Elle était toute frêle sous ses doigts, une vraie petite brindille, un machin qu'on aurait pu casser au moindre coup de vent. Dire qu'elle avait toujours pensé Juliette forte comme le roc. Dire qu'elle s'était toujours dit, quelque part, qu'elle était bien plus forte qu'elle.
Elle posa délicatement une main sur sa tête, reprenant son équilibre, lui caressant les cheveux en inspirant profondément, les joues rosies. Si quelqu'un les voyait, la scène le rendrait sans doute quelque peu perplexe. Quoiqu'avec leurs cheveux noirs, leurs peaux pâles et leurs absences dramatiques de poitrines, elles auraient peut-être pu passer pour des soeurs aux yeux d'un passant, qui sait?
" C'est... c'est pas grave " fit-elle avec un peu de difficulté. " Tu peux rester là... Si ça peut te consoler... Un peu. "
Elle lui lissa un peu machinalement une mèche.
" Je suis pas très douée pour rassurer les gens... désolée. Mais... "
Elle laissa un blanc gêné.
" Je pense pas que ce soit possible que tu restes pour l'éternité ici. C'est pas la première cinglée de directrice venue qui va arriver à gérer tout le peuple qu'il y a ici... Pas avec ces moyens-là en tout cas. Vous êtes plus forts qu'elle. Et moi aussi " conclut-elle en regardant ailleurs, d'une voix assez douce, en tout cas plus douce que celle, sèche et coupante, qu'on pouvait l'entendre utiliser d'ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Lipkin
Miss Haribo
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 23
Localisation : Je crois que je suis ici. Mais j'suis pas sure.
Particularité : Faire des calins, des cookies, des emmerdes.
Humeur : kyatante

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Lun 5 Avr - 21:17

Elle n'osa évidement pas relever la tête vers elle, la honte décorant d'une couleur un peu rosée ses joues et préféra enfouir un peu plus sa tête contre Isabelle, les pleurs n'ayant pas vraiment envie de cesser. Ca devait faire quoi, six mois qu'elle savait ce qu'il l'attendait? Six mois à sautiller comme une conne en bouffant en veux tu en voilà des sucres rapides et en allant emerder les nobles personnages de ce saint endroit, fallait bien qu'elle essore sa poche à chagrins un peu. Peut-être aurait-elle préféré que ce soit à un moment où il n'y ai personne, ou alors devant Isra, ça aurait été mieux. Mais fondre et pleurer comme une madelaine devant Ill' c'était... hm. Inattendu, nous allons dire.
Elle la laissa parler en reniflant péniblement, petite fille pitoyable qu'elle était.
D'ailleurs, elle eut envie de se baffer, en s'entendant s'dire qu'elle était une petite fille pitoyable, elle, la grande et forte Juliette Lipkin qui ne flanche devant rien ni personne. Elle avait sa fierté, quoi.
" Ouais, on.. On va lui botter l'cul et... on va sortir et... " Elle eut une sorte de petit rire-hoquet-sanglot. " Et voilà. Exuse moi. Je crois que t'as le même parfum que ma mère, ça a du me stimuler. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Dim 18 Avr - 1:20

Isabella détourna la tête et posa doucement son regard sur la gamine aux yeux rougis, qui hoquetait quelques mots entre deux sanglots. Quelque chose lui serra le coeur quand elle la vit la fixer de cette manière, comme à une bouée de sauvetage, comme si elle se sentait soudainement trop faible pour arriver à marcher seule. C'était la petite Juliette, ça. C'était la petite Juliette à l'intérieur, quand on enlevait l'armure de fer dont elle se bardait d'ordinaire, lorsqu'elle redevenait la gamine d'autrefois qui pleurait en mangeant ses lasagnes, la petite chose palpitante et rougie. Elle serra un peu plus ses mains de poupée contre sa robe, il lui semblait qu'elle se revoyait encore, toute petite, lorsqu'après un cauchemar elle allait pleurer dans les jupes de sa propre mère. C'était à ça que ressemblaient les petits enfants, quand leur peur irréelle leur broyait l'estomac et qu'ils ne parvenaient plus à marcher seuls, que les ombres leur attrapaient les pieds pour les faire chuter? Elles n'étaient pas si éloignées. Elles étaient terriblement proches. Avec ces peurs qui pouvaient à tout moment leur dévorer l'estomac.
Sauf que cette peur-là était réelle, elle.
Isabella sentit le noeud dans sa gorge se resserrer. Cette fois-ci, c'était elle qui devait jouer le rôle de la mère qui écarte les cauchemars de sa petite. Et les siens, dans la foulée. Parce qu'elle aussi, cette histoire d'éternité commençait à la faire flipper. Parce que la jeunesse éternelle, elle s'en foutait, du moment qu'elle n'avait pas à respirer le même air vicié trop longtemps. Elle en avait marre qu'on l'enferme. Qu'on enferme tous ces gamins avec elle. Elle ne voulait plus de prison, qu'elle soit visible ou invisible, qu'elle soit une cage dorée ou des barreaux de prison.
" T'excuses pas " sourit-elle en frottant maladroitement le coin des yeux de Juliette pour en enlever les quelques larmes qui subsistaient. " Même si me dire que j'ai le même parfum que ta mère, c'est pas particulièrement flatteur... "
Elle déglutit, tentant d'étouffer la boule dans sa gorge qui ne faisait qu'enfler.
" On va trouver un moyen, alors pleure plus, d'accord? Enfin, tu peux pleurer si t'es triste ou si t'as mal - mais Isra et moi on est grands, on va trouver un moyen, te fais plus de soucis pour ça. Figure-toi que je raffole pas d'envie de rester planquée dans le giron de cette dirlo pour mon éternité, j'ai d'autres choses à faire " fit-elle avec un petit sourire maladroit. " Et mademoiselle ruban noir va pas se faire terrasser par aussi peu qu'une bonne femme un peu tarée que ça éclate de jouer au gardien de prison dans une école, hein? "

[ I want to reconcile the violence in your heart ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Lipkin
Miss Haribo
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 23
Localisation : Je crois que je suis ici. Mais j'suis pas sure.
Particularité : Faire des calins, des cookies, des emmerdes.
Humeur : kyatante

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Dim 18 Avr - 14:11

Elle s'écarta doucement de Miss Meringue, completement perdue de toute cette affaire, passa ses manches sur ses yeux et se donna des tapes agacées sur ses joues collantes et salées. Allez, Juliette Lipkin, reprend toi un peu, tu vas pas devenir une petite chialeuse mignonne maintenant, nan?
Reste digne face à l'adversité mon enfant! Bas toi seule contre les démons qui t'entourent!...
Ouais bon, pleures pas quoi.

A croire que Juliette entendait le narrateur, elle cessa de pleurer, restant pourtant extremement honteuse, n'osant toujours pas poser l'oeil sur Isabella et après quelques instants de ventilation interne (inspire, expire, inspire, expire...), souffla un bon coup.
" Bon. Je... Ca va, I will survive, j'crois que j'avais trop d'eau dans le corps, fallait que je vide un peu. " Elle laissa un temps. " Ca va. Merci. Et... Désolée pour ta robe."
La prochaine fois, elle prendrait un bon kleenex.
Pensée qui lui fit avoir un rire jaune.
" Et pour le parfum, ma mère est très jeune puis j'aime beaucoup cette odeur donc pour moi c'est un compliment."
Un ange passa en sifflotant.
" Merci, hein... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Jeu 22 Avr - 11:18

Isabella s'écarta un peu d'elle. Juliette avait toujours les joues couleur homard bouilli, et un petit reniflement venait parfois interrompre sa respiration quelque peu irrégulière, mais dans l'ensemble, elle ne pleurait plus trop. Elle tremblait un peu. On tremble toujours un peu, quand on pleure, c'est un léger tremblement des épaules qui à chaque instant peut à nouveau se transformer en sanglot. Mais c'était fini pour Juliette. Elle avait séché les larmes et remettait lentement en place le masque habituel, avec ses grands yeux de petite fille mignonne un peu effrayée mais qui reste debout.
Elle s'écarta d'elle, donc, histoire que Juliette ne passe pas le restant de ses jours accrochée à sa robe - qui bien heureusement était noire, mais une tache humide était faiblement visible près de sa hanche - et se passa une main maladroite dans les cheveux, se les ébouriffant d'un vague air gêné en regardant Juliette. Elle se sentait un peu plus détendue. Un peu plus légère. Comme si elle aussi avait laissé tombé les larmes et le masque, lorsque Juliette s'était mise à pleurer. D'une pierre deux coup, elle aussi se sentait allégée à présent.
Elle eut un vague sourire.
" Tu sais, pour ta mère, je plaisantais. Ça me dérange pas trop que tu me prennes pour ta mère. Enfin à petite dose hein "
Elle glissa une main dans sa nuque pour remettre ses cheveux en place, leva le nez vers le plafond. Examina les néons. Le plâtre. Un moment. Puis baissa à nouveau le nez vers le sol, et aperçut les documents étalés tout autour d'elle, une nouvelle fois, qu'elles avaient envoyés balader dans le mouvement. Elle fronça les sourcils.
" Partie comme ça, j'arriverai jamais à ramener ces dossiers à la bibliothèque avant demain... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Lipkin
Miss Haribo
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 23
Localisation : Je crois que je suis ici. Mais j'suis pas sure.
Particularité : Faire des calins, des cookies, des emmerdes.
Humeur : kyatante

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Jeu 22 Avr - 11:40

" Ouh la, désolée. "
Juliette laissa échapper un petit rire-hoquet, baissant à son tour les yeux sur les feuilles de nouveau un peu partout éparpillées dans le couloir et s'accrouppit pour recommencer à les ramasser. C'était beau tiens. On rit, on s'moque, on parle de la faim du monde, on balance des dossiers partout, on les ramasse, on rit, on parle de notre fin à nous, on pleure, on balance des dossiers partout et on les ramasse. Cercle vicieux, va. Enfin, on pouvait quand même avouer que Juliette, les chagrins, suffisaient de les chasser un bon coup à coups d'eau salée et de reniflements et ils trépassaient en silence. Les prochaines larmes de Juliette, ce serait un lustre après. C'est comme les années bisextiles. Ou alors elles reviendront, mais faudra forcer un peu la main. Au fond, elle en savait rien. Elle même ne se comprennait pas. Elle devait pas être la seule d'ailleurs.
Quelques dossiers déjà en main, paisible mais terriblement honteuse, la fillette retrouva la parole.
"C'est dingue, j'ai un des dons les plus puissants de la pension et je suis même pas capable de... "
Grands et vagues gestes de la main.
" D'être supérieure à une vieille pie, d'être superwoman, ça parait con mais... "
Mais voilà.
C'était une gamine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Ven 23 Avr - 12:54

Ill' se baissa à son tour, ramassant les dossiers qui formaient une marre de papiers divers et emmêlés au sol. Ils s'étaient pour la plupart ouverts au cours de la chute. Au moins, cela lui ferait de quoi s'occuper, de ranger tout ça, lorsqu'elle serait rentrée dans la bibliothèque. Il fallait dire que peu d'élèves se rendaient à la bibliothèque, pour l'instant, et qu'elle occupait plus de temps à ranger et à ordonner un peu les étagères bordéliques de la pièce qu'à y accueillir des élèves. Ce qui était peut-être mieux, vu son amour des jeunes gens de la Pension en général.
Elle eut un petit sourire en entendant les plaintes de la gamine, penchée à côté d'elle en train de ramasser les documents, vaguement honteuse. C'était vrai qu'on avait rarement vu une élève plus puissante que Juliette. Il y avait les vampires ou les cannibales, ceux qui pouvaient tuer en claquant de la langue, ceux qui pouvaient vous forcer au suicide certes - mais le don de Juliette n'était pas initialement prévu pour détruire des humains, c'était ce qui faisait sa force. Il était juste fait pour détruire. N'importe quoi. Sur un simple clignement des yeux de la gamine. Bizarre de penser qu'une chose aussi puissante avait pu se loger dans un si petit corps. Ill' classa les documents d'un air songeur.
" Je ne pense pas que cette bataille-là se base sur la puissance de ton don... " fit-elle pensivement, avant de tourner vers Juliette un air goguenard. " Ce qu'on appelle 'subtilité', tu connais? La ruse, l'intelligence, tout ça... Ces trucs qui font gagner les gens faibles. C'est ça qu'il va falloir utiliser si on veut s'en sortir. De toute façon, avec cette protection autour de la pension... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Lipkin
Miss Haribo
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 23
Localisation : Je crois que je suis ici. Mais j'suis pas sure.
Particularité : Faire des calins, des cookies, des emmerdes.
Humeur : kyatante

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Ven 23 Avr - 13:36

" Peuh. "
Elle lui tendit avec une mine boudeuse les dossiers qu'elle avait ramassé à peu prés dans l'ordre (ou du moins c'est ce qu'elle croyait), cachant un petit sourire amusé des sarcasmes de sa 'maman'. Maman. Haha. Il faudrait faire un coup comme ça à Isra. Se jeter sur lui dans un couloir à une heure de pointe en criant 'maman'. Et elle allait à coup sur le ressortir à Ill', aussi. Dieu qu'elle bonne idée.
D'ailleurs, ça devait faire deux ans que Madame Mère -la vraie- ne lui avait pas donnée de nouvelles, il y avait juste une enveloppe vierge, une petite missive qu'elle photocopiait à chaque fois, commencant par " Ma petite Juliette" finissant par "tu nous manques", deux choses aussi fausse que les lettres qu'elle 'se tuait le dos à écrire à sa chère fille', et elle, la fille en question, elle avait beau raconter ce qui se passait réellement, sortir dés 'remercie la photocopieuse de ma part' ou encore des 'aujourd'hui, j'ai mangeait,en compagnie du Prince Xgriton 318 de la planéte Sbufrjk et de son shadock domestique, des soleils verts en croute de sel. ", il n'y avait au bout de la plume aucune réaction.
Enfin, ce n'est pas ça qui allait détruire sa vie, hein.
Elle reprit son rangement.
" Enfin, le cerveau c'est Isra, moi j'ai la flemme d'avoir des bonnes idées. Et toi, c'est sur que c'est pas en lançant tes dossiers en l'air que tu vas nous aider. " railla t-elle avec un pauvre sourire narquois, connaissant bien le responsable de ces envols de feuilles administratives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Sam 24 Avr - 21:18

Ill' prit tranquillement les dossiers que lui tendait Juliette, et tout aussi naturellement, lui en assena un coup sur le crâne.
" Si tu ne t'étais pas jetée sur moi comme sur un sac de Haribo, on aurait peut-être perdu moins de temps, sale morveuse " fit-elle avec tout autant de naturel, avant de tendre à nouveau les dossiers à mademoiselle je-provoque-une-crise-d'épilepsie-chez-tous-les-gens que je croise.
" Tiens, puisque tout ceci est absolument de ta faute, tu vas m'aider à porter tout ça " décréta-t-elle tout en ramassant en vrac les dossiers autour d'elle, les rassemblant vers elle avant de les mettre vaguement en ordre. Avec Juliette, allez savoir si elle ne risquait pas de tomber une troisième fois, alors autant ne pas trop s'appliquer dans le rangement de ces dossiers là pour les revoir étalés l'instant suivant. Elle remettrait ceci en ordre lorsqu'elle serait assise bien au calme dans sa bibliothèque, avec la tornade dans les pattes, il était bien trop dangereux de s'appliquer à faire quoi que ce soit.
Elle les ramassa donc, en donna une partie à Juliette, et les prenant dans ses bras, se remit debout avec le plus de dignité possible, ce qui croyez-moi n'était pas le plus évident du monde. Elle souffla légèrement sur une mèche qui lui tombait dans les yeux. Fronça les sourcils. Puis, un instant plus tard, demanda d'un air songeur, sans regarder la gamine.
"... comment va ce cher Israel, d'ailleurs? Je n'ai pas vraiment eu le temps de lui demander... " fit-elle pensivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Lipkin
Miss Haribo
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 23
Localisation : Je crois que je suis ici. Mais j'suis pas sure.
Particularité : Faire des calins, des cookies, des emmerdes.
Humeur : kyatante

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Sam 24 Avr - 22:17

Elle rajusta les dossiers dans ses bras en faisant la moue et suivit avec forcement moins de sautillements Ill' dans le couloir. Ce cher Iliess Israel et cette chère Ill'.
Couple qu'elle n'aurait pas cru possible avant de reflechir à ce que lui avait vaguement insinué Isra ou encore aux rumeurs fondées des demoiselles camarades de dortoir qui suivait la vie de leur belâtre préféré depuis qu'elles s'étaient rendus compte que c'était un homme (probléme capillaire apparement).
C'était... Bizzare.
De se dire que la fille que t'as défenestrée mais que tu aimes quand même sort avec le type qui te sers de grand frère et poupée-coiffure alternatif.
Elle haucha la tête, reprenant sa dignité et son air de deesse dramaturge dramatique.
" Il meurt d'amour pour toi. "
Et bam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Jeu 13 Mai - 19:27

Comme dit Juliette.
Et bam.
Ill' laissa tomber sa tête avec fracas contre la pile de bouquins qu'elle transportait, une subite couleur rouge apparaissant à une vitesse fantastique sur ses joues. Tout aussi vite, elle releva un regard furieux vers la gamine, ne prenant pas la peine d'essayer de masquer les rougeurs qu'avaient fait apparaître ses mots sur ses joues.
" Mais qu'est-ce que tu racontes?! " balbutia-t-elle, clignant des yeux, en fixant la gamine comme si elle venait de lui annoncer qu'elle était le père Noël. Elle qui pensait que Juliette était encore innocente!
...
... non, en fait, elle n'avait jamais pensé que Juliette était innocente, mais elle s'était dit qu'elle au moins n'était pas au courant de ses batifolages avec Israel. Lui en aurait-il parlé? Elle s'imaginait qu'Israel était un être délicat, et qu'il n'irait sans doute pas raconter à une gamine ses histoires de couple avec elle - surtout avec elle. Enfin quoi! Après tout, elle pouvait se tromper, peut-être la gamine avait-elle juste entendu des rumeurs ou euh...
Elle continua de la fixer en écarquillant les yeux.
Merde, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Lipkin
Miss Haribo
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 23
Localisation : Je crois que je suis ici. Mais j'suis pas sure.
Particularité : Faire des calins, des cookies, des emmerdes.
Humeur : kyatante

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Jeu 13 Mai - 20:52

Merveilleux.
LA reaction attendue.

Juliette battit gentillement des cils, se mordant intérieurement les lévres ( c'est difficile, se mordre interieurement les levres, vous savez) pour s'empecher de rire, et sortit l'air de rien ce cher outil technologique de type communication - son portable quoi-, le leva sur Ill', et appuya sur un bouton.
Il y eut un léger bruit imitant le son d'un appareil photo.
Puis un rire.
" ... J'vais envoyé ça à Isra. "
Et elle lui adressa son plus lumineux sourire colgate, fermant son telephone d'un coup de clapet avant que Contesse Isabella ne puisse le lui confisquer, terriblement mielleuse.
" Tu sais, il te trouve teeeeelllement mignonne quand tu t'énerves et quand tu rougis. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Jeu 13 Mai - 21:07

Ni une ni deux, Ill' laissa le poids de ses bouquins sur un seul de ses bras et se pencha sur la gamine, essayant d'attraper cette saleté de portable. C'était quoi ces machins qui faisaient appreil photo, vidéo, calculatrice, téléphone et agenda à la fois? Bientôt, ils repasseraient vos fringues aussi hein?
Elle tendit la main, étirant ses doigts pour essayer d'attraper le portable, sans perdre sa jolie couleur écrevisse. Elle devait vraiment faire quelques choses pour ces rougissements inopportuns, ça commençait à devenir carrément intenable.
" Donne-moi ce truc! Je... "
Rouge et commençant à être un peu essoufflée, elle envoya un regard furieux à Juliette, tentant de lui transmettre toutes les mauvaises ondes du monde en l'espace d'un simple regard.
" Si tu lui envoies ça ou si tu recommences avec tes insinuations bizarres, je te jure que tu pourras plus jamais manger de la salade verte! " menaça-t-elle ( bien qu'elle ne soit pas vraiment très menaçante avec ce type de menaces ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Lipkin
Miss Haribo
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 23
Localisation : Je crois que je suis ici. Mais j'suis pas sure.
Particularité : Faire des calins, des cookies, des emmerdes.
Humeur : kyatante

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Jeu 13 Mai - 21:24

" Huhu, elle est mignooooonne! "
Juliette recula, mettant son appareil hors d'atteinte et un sourire de crocodile éclaira son visage, alors qu'elle glissait un instant plus tard son téléphone dans sa poche.
" Fais attention, tu vas refaire tomber tes précieux dossiers! " chantonna la fillette en battant encore des cils, s'imaginant déjà le message qu'elle enverrait à Israel plus tard, lorsqu'elle serait en sécurité. En y réfléchissant, ce portable pourrait s'avérer fort utile pour stocker discussions (la fonction mémovocale, cette petite merveille!...) et photos compromettantes et envoyer à ce cher Mister Knopfer des images de sa princesse aux bois grincants...
Juliette fit la moue, penchant la tête sur le côté.
" Je n'y crois pas, ma petite Isabella est donc tombée amoureuse?... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Jeu 13 Mai - 22:48

Isabella tourna la tête brutalement dans l'autre sens, ce qui avait à peu près la même signification que si elle avait dit ' mais bien sûr que oui, ma petite Juliette ' avec un sourire gentil. Mais dans ces moments là on réfléchit rarement à la réaction qui sera la plus appropriée. Aussi elle évita donc le regard de Juliette avec application, réajustant les piles de bouquins dans ses bras comme si sa vie en dépendait et oubliant bizarrement la présence du téléphone dans la poche de la gamine. Parce que si elle se retournait vers elle pour tenter de lui reprendre, son visage en dirait plus long que tout ce qu'elle pourrait expliquer.
Elle fronça les sourcils.
Elle était sûre de rien en plus. C'était juste ces saletés d'hormones qui se trimballaient dans son corps et qui lui donnaient mal au ventre quand elle voyait Israel. C'était juste ça. Et puis elle n'en savait rien, elle! Comment est-on sensé savoir quand on tombe amoureux?
Elle eut un grand soupir.
" Mais j'en sais rien! J'ai aucune idée de comment ça marche, moi! " fit-elle avec mauvaise humeur, les yeux fixés sur quelque chose au loin. " Et puis c'est quoi cette sale manie de te mêler systématiquement de tout ce qui te regarde pas, hein? Tu pourrais pas te comporter comme une gamine normalement constituée, pour une fois? "


Dernière édition par Ill' le Dim 16 Mai - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Lipkin
Miss Haribo
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 23
Localisation : Je crois que je suis ici. Mais j'suis pas sure.
Particularité : Faire des calins, des cookies, des emmerdes.
Humeur : kyatante

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Jeu 13 Mai - 23:07

" Ké? Tu sais à qui tu t'adresses là, ma belle? " pouffa Juliette en se penchant, cherchant son regard d'un air fort interressé.
" Et puis, serieusement, toi qui lis tant de livres, tu peux même pas conclure un peu ce qui s'passe là? T'as vu ta tête? Puis tes réactions? " Elle eut une moue, se redressa et tapota son menton de l'index, croisant un bras.
" T'es pas stupide. Enfin j'espere."
A vrai dire, question amourette, la Ju', elle était aussi manchotte qu'Isabella, mais elle connaissait à peu prés tout ce qui pouvait exister en sociabilité - même si elle comptait seulement deux ou trois personnes dans sa liste d'amis et après tout, il y a des signes qui ne trompent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Dim 16 Mai - 21:07

Ill', réajustant un peu plus ses bouquins dans ses bras, reprit une marche décidée vers la bibliothèque. Non mais oh. Elle allait pas laisser une gamine la perturber à ce point-là, quand même. De toute façon, elle ne devait plus penser à Israel jusqu'à dans une semaine, à midi, près du bois, alors jusque là, elle était juste la chaste assistante bibliothèque perdue dans ses bouquins.
" J'ai pas envie de conclure " jeta-t-elle à Juliette d'un ton péremptoire qui voulait dire beaucoup. Arrête de me faire chier avec ça. N'insinue rien. Ne propose rien. Ne fais rien. Oublie ça. Oui, surtout, oublie ça comme moi je vais l'oublier pendant une semaine, ma petite Juliette.
Elle marcha encore sur quelques mètres, tourna à l'angle d'un couloir et se trouva enfin face à la porte de la bibliothèque, lui jetant un regard de bas en haut comme si elle la jaugeait, et après un instant de réflexion, la poussa légèrement du pied, commençant d'entrer dans l'antre de la poussière, des premiers de la classe et des bibliothécaires alcooliques. Ha, ha.
" Tu comptes me suivre jusque dans la bibliothèque? " demanda-t-elle à Juliette, lui jetant un petit regard par dessus sa pile de bouquins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Lipkin
Miss Haribo
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 23
Localisation : Je crois que je suis ici. Mais j'suis pas sure.
Particularité : Faire des calins, des cookies, des emmerdes.
Humeur : kyatante

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Mer 26 Mai - 11:18

" Peuh, t'es pas drôle!.. Et si tu crois que je vais te laisser filer comme ça..." grognassa la fillette avec une moue boudeuse, en profitant pour se mettre derrière et un peu à l'écart d'Ill' le temps d'envoyer le fameux message à Israel plus ou moins discrètement et avec une rapidité convenable, lancant un petit commentaire sarcastique par là, et quelques smileys par ici.
On est une ado ou on ne l'est pas, hein...

Puis, un court instant, elle eut un moment d'absence. Des petites pensées filaient dans son esprit qui tentait plus ou moins de rester en équilibre sur la fine colonne de raison qui lui restait. Des petites pensées qui la firent basculer dans un tumulte profond.
Juste des pensées comme ça.

Juliette n'aimait pas les pensées comme ça. Ne l'utilisant plus trop, son don était devenu beaucoup plus sensible à ses états d'âmes et elle se forçait de supporter ou de garder pour elle certaines sensations, pour éviter de casser accidentellement des murs, des bras ou de provoquer d'autres catastrophes du même style; et elle se félicitait intérieurement de ne pas avoir réduit en miettes Isabella lors de la séance de sanglottages - chose à présent trèèèèès lointaine qu'elle repoussait de toute son âme.
... Mais il y avait ces pensées comme ça.
Ces pensées là bien précises qu'elle ne supportait pas avoir.
L'idée simple de cette jalousie qui ne devrait même pas exister, hormones ou non.
Elle serra les dents, se hait librement de tout son être, et par cette rafale de haine sur sa propre personne fit tomber en toute simplicité le neon du couloir, derrière les deux jeunes filles.
Juliette eut une grimace.
"... Oups. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Dim 30 Mai - 0:52

Ill' eut un léger froncement de sourcils en entendant un bruit de chute derrière elle. Pour une fois que ce n'était pas elle. Non, ça, en plus, ça n'était carrément pas un bruit de chute d'être humain. Plus un bruit de feraille qui s'explose bruyamment au sol, d'explosion de minuscules circuits électriques et d'ampoules qui grésillent. Pas vraiment le bruit que ferait un maladroit en se rêchant sur le sol du couloir ou en se prenant une armoire, donc.
Donc Ill' fronça les sourcils. Et, se retournant vers l'origine du bruit, tomba sur l'air torturé et presque coupable de Juliette, Juliette qui par ailleurs laissa échapper un ' oups' fort éclairant quant à l'origine de cette chute, ainsi que sur le chuté en lui-même, c'est à dire un néon qui s'était décroché par dieu sait quel moyen du plafonnier. Enfin, 'dieu sait quel moyen', c'était vite dit, parce que vu la tête que tirait Juliette, la coupable semblait tout désignée.
Ill' regarda Juliette.
Alors elle, quelque chose la contrariait, elle se mettait automatiquement à faire tomber les néons?
' C'est toi qui...? ' fit-elle d'un air perplexe en désignant le néon. Ca faisait un moment qu'elle n'avait pas eu affaire au don de Juliette, et n'avait plus vraiment l'habitude.

[ C'est court et pas terrible, mais je bugge donc c'est tout c'que j'peux faire > < déso! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Lipkin
Miss Haribo
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 23
Localisation : Je crois que je suis ici. Mais j'suis pas sure.
Particularité : Faire des calins, des cookies, des emmerdes.
Humeur : kyatante

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Dim 30 Mai - 1:09

" Désolée, ça m'a échappé " marmonna Juliette en se massant les tempes pour calmer le jeu avec la colère noire qui venait de s'abbatrre sur sa propre personne - et venant de sa propre personne, d'ailleurs -ne se retourna même pas pour admirer son oeuvre et s'arreta de marcher encore une fois.
Bravo, ma Ju'.
En moins de vingt minutes, tu as vu Ill', pleuré dans ses jupes, la emmerdée, piquée une crise existencielle hormonale, et pêté un néon.
Clap, clap.
Elle tapa dans ses mains. Reprit un sourire de fillette. Il ne s'est rien passé.
" Passons! J'peux squatter à la biblio avec toi? " demanda t-elle avec tranquilité. " M'faut un bouquin! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   Dim 30 Mai - 11:30

Ill' fit la moue. Visiblement, ce n'était pas aujourd'hui qu'elle allait percer les mystères de l'âme de Juliette Lipkin et la raison pour laquelle elle explosait les néons en plein milieu du couloir. Remarque, il y avait parfois des choses qu'il valait mieux ne pas savoir ( surtout dans le cas de l'esprit tordu de Juliette ) mais quelque chose lui disait que dans leur cas, elle même n'était pas tout à fait étrangère à la raison de cette chute.
Elle fixa donc Juliette d'un air songeur. Elle n'avait plus vraiment l'air favorable à la discussion, là tout de suite, elle avait repris l'armure de fer de la petite gamine sautillante et invincible et n'allait sans doute pas la faire à nouveau tomber de sitôt. Bah, ça n'était pas bien grave, elle aurait bien le temps de lui tirer les vers du nez plus tard, parce que là tout de suite, il allait falloir qu'elle rejoigne la bibliothèque, si elle ne voulait pas que son bien-aimé supérieur hiérarchique l'accuse de flemmardise pendant ses heures de travail. Parce qu'elle travaillait, elle. Et sérieusement, en plus. Y avait pas à dire, remettre sur pied une bibliothèque qui avait sombré dans la léthargie depuis bien longtemps déjà, ça n'était pas évident, et le bibliothécaire en chef ne lui facilitait pas vraiment la tâche ( étant du genre flemmard, une bibliothèque morte, ça lui allait très bien ) .
Elle haussa les épaules.
" Je suppose qu'en tant que bibliothécaire, si je te refusais l'accès à la bibliothèque, ce serait de l'abus de pouvoir hein... Alors oui, t'as qu'à me suivre, je range ça et je t'aide à trouver ton bouquin. "
Elle rentra dans la pièce, tenant la porte du pied - ses mains étant prises - pour que Juliette puisse la suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parlez vous françaaaiiis? {Isabella et la gamine}
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Parlez-vous le SMS et le langage du net...
» Quelles langues parlez-vous ?
» Cours de Franglais!
» Vous n'êtes plus digne de devenir président d'Ayiti si vous parlez le français.
» Parlez vous le langage séries ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pension Lutwidge :: Bâtiment principal :: Administration :: Salle des professeurs-
Sauter vers: