Pension Lutwidge

L'éternité, c'est long, surtout vers la fin.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Léas de Sazilly

Aller en bas 
AuteurMessage
Léas de Sazilly

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: Léas de Sazilly   Sam 20 Mar - 14:31

PERSONNAGE.
  • NOM : De Sazilly
  • PRÉNOM : Leas Lily
  • AGE RÉEL : 17 ans
  • AGE CONSTANT : 15 ans
  • PARTICULARITÉ : Léas a un pouvoir de type mental. Avec un peu de concentration, il parvint à quitter le plan terrestre pour partir sur le mental. Projetant ainsi son âme dans toutes les directions, il entre directement dans le cerveau des autres et manipule leur corps. S'immisçant dans l'esprit de ses hôtes, il rejette leurs âmes pour s'emparer d'eux et les faire parler, bouger à sa guise. Cependant, il n'arrive pas encore à utiliser leur pouvoir à travers eux, ne peut pas maitriser plus de deux personnes, ni rester plus d'une heure dans un corps. Ce travail est fatigant psychiquement, soit un peu de repos est nécessaire suite à un envoutement.
    On peut tout de même jouter que contre des personnes elles aussi possédant un pouvoir de type mental, Léas arrive à force de concentration à briser leurs barrières psychiques. Il est donc très puissant, voir violent avec ses pouvoirs. Et essaie désormais d'apprendre à maitriser les pouvoirs de ses hôtes.

  • HISTOIRE (MINIMUM 15 lignes pleines) :

    Chapitre 1: Une histoire de famille.


    Lyra regardait du frère, assit sur la balançoire. Elle n’osait s’approcher plus de peur qu'il lui envoie un coup de pied (ce dont il était parfaitement capable). Du haut de ses quatre ans, Lyra craignait son frère, de trois ans son ainé.

    - Dégage face de nems !
    - Léas ! Laisse-moi monter !
    - Nan ! C’est ma balançoire ! T’es même pas ma sœur ! Fiche de camps !

    Les épaules de la petite fille s’affaissèrent et elle se mit à sangloter.

    - Mais dégage je te dis ! T’es bête ! Alors part !

    Lyra se laissa tomber par terre et beugla de plus belle.

    - Si je suis ta sœur ! Maman me la diiiit ! On a le même papa !
    - Et alors ! Ta vue ta tête ? T’es même pas française !

    Lyra regarda, hébétée, son frère. Depuis le temps qu’il l’appelait « face de nems » elle n’avait jamais fait le rapprochement avec le fait qu’elle ne ressemblait pas aux autres Français. Elle, comme sa mère d’ailleurs. Toute deux avaient des yeux en amandes et des lourds cheveux noirs.

    - Si ch’uis Française !
    - C’est pas vrai !

    Excédée, Lyra tourna les talons en hurlant et courut vers l’immense bâtisse qui leur tenait lieu de maison. L’enfant se jeta sur la porte (dont la poignée était trop haute pour elle) et, aussitôt, la domestique vint lui ouvrir. Sans faire attention à elle, l’enfant le bouscula et se rua dans le petit salon. Cette pièce était toute ouverte sur l’immense jardin et offrait une vue superbe. En ce jour d’Avril particulièrement. Le soleil éclairait avec douceur les arbres et les massifs de fleurs qui contrastaient avec la pelouse verte et le ciel bleu. Assise dans un fauteuil style Louis XVI, Yuke lisait un livre attention. Entendant sa fille arriver en pleurant, elle posa calmement le livre sur la table d’appoint. Lyra n’attendit même pas que les genoux de sa mère soient libres pour se jeter dessus. Tranquillement, la jeune femme enfouit ses doigts effilés dans les cheveux de la fillette.

    - Maman !!!
    - Calme-toi ma chérie.
    - C’est Léas !!

    Évidemment c’était lui ! Assit du soir au matin sur la balançoire ce gamin capricieux s’acharnait à martyriser sa petite sœur, sa demi-sœur en fait. Mais enfin ! Ils avaient le même sang ! Pourquoi cette haine ? Yuke laissa à la fille lui expliquer la situation (bien qu’elle en ait entendu des brides par la fenêtre.) Enfin, elle se leva, demanda à Lyra de rester dans la maison et de ne pas venir les embêter. De son pas leste et mesuré, la jeune femme descendit dans le jardin. Jeta un coup d’œil par-dessus son épaule, Léas la vit arriver et accéléra le rythme de ses balancements, espérant probablement l’effrayer. Mais yuke n’était pas une femme impressionnable.

    - Je descends pas !

    Prévint Léas avec humeur.

    - Je ne te le demande pas.
    - Alors vous voulez quoi ?
    - Pas grand-chose Léas. Juste que tu sois plus gentil avec ta sœur.
    - C’est pas ma sœur. Elle me ressemble pas ! Elle ressemble qu’à vous. Je ne l’aime pas.
    - Bien sur, je ne peux pas te forcer à l’aimer. J’aimerais juste que tu ne la fasse pas pleurer chaque jour.
    - Mais elle est bête ! Elle veut tout le temps être avec moi ! J’en veux pas moi ! Je veux pas de sœur !
    - Elle veut peut-être un grand frère ?
    - … Et moi je veux une mère ! On peut pas tout avoir dans la vie !

    Voyant que la discussion allait prendre un certain temps, Yuke s’assit dans l’herbe et sourit gentiment à ce sale gosse qu’était Léas.

    - Parle-moi un peu de ta maman.
    - Je m’en souviens pas trop. Mais elle était belle ! Elle avait les cheveux aux épaules. Et ils sentaient les fleurs. C’était un peu étouffant, mais c’était…
    - Rassurant ?
    - Oui…

    Murmura Léas dans un souffle ; plonger dans ses souvenirs, l’intervention de sa belle-mère ne l’avait pas choqué.

    - Elle avait une voix très douce et elle avait des yeux… je pense comme les miens. Mais je me souviens plus trop. J’étais trop petit. N’est-ce pas ?
    - Oui…
    - Un jour elle est partie. Je me souviens qu’elle criait beaucoup et que Père ne disait rien. A un moment il m’a prit dans les bras et elle a prit une valise dans chaque main. Une bleue et une en cuir. Très vieille, je m’en souviens. Et la porte s’est refermée sur elle. J’étais… si triste… Père aussi je crois bien.
    Et un jour, même pas un an plus tard, vous êtes venue à la maison Yuke. Je vous ai trouvé très jolie même si vous n’étiez pas Française.
    - … Merci

    Répondit Yuke, ne sachant pas très bien comment elle devait le prendre.

    - Et vous aviez en gros ventre. J’avais vu sur un livre que les femmes qui avaient des ventres comme ça… attendaient des bébés. Et Père souriait comme un sans pouvoirs décérébrés. J’ai compris que c’était le papa. Mais… pourtant vous n’étiez pas ma maman. Il m’a dit que vous étiez… ma belle-mère. Comme dans les contes. Une vieille sorcière. Mais c’était bête parce que Père et moi sommes des sorciers finalement. Et vous n’étiez pas vieille et moche. Alors, je ne savais pas vraiment quoi penser. Je me suis dis… que je ne vous aimais pas alors. Et je me suis mis à détester Lyra aussi. Parce que… elle n’était pas vraiment ma sœur. J’avais tellement peur qu’elle prenne ma place. Vous voyez Yuke, comme vous avez pris la place de Maman. Je veux être avec Père. Même s’il est un peu bizarre. Vous avez vu ses cheveux roux ?
    - Oui ! C’est amusant.
    - Vous trouvez ?
    - Oh oui ! Je trouve Théophile très drôle.

    Léas, qui n’avait jamais ça sous cet angle s’immobilisa.

    - Yuke. Vous savez… vous êtes plutôt gentille…. Pour une belle mère.
    - Merci…
    - Yuke, c’est quoi votre pays ?
    - Mais la France Léas !
    - Non mais avant que vous soyez mariée à Père.
    - Oh… je suis née en France mais mes parents sont Japonais. On a déménagé avant ma naissance.
    - Ils avaient des pouvoirs ? Ils avaient peur d'être tués ?
    - Non, eux, moi, personne n'a des pouvoirs. Ce n'était que pour des questions politiques ou économiques. Enfin peu importe. Et toi alors, tu n'as pas peur d'être chassé avec tes pouvoirs ?
    - Non pas trop. Papa n'a jamais été enlevé et puis, ils me permettent d'être plus fort que les autres. Je suis content d'être spécial.
    - De quels genre sont tes pouvoirs. Ton père m'a dit que tu en avais, mais je ne t'ai jamais vu les utiliser.
    - C'est normal. Il m'a fait promettre de ne jamais les utiliser contre vous ou Lyra. Alors je ne le fais pas. Mais je le teste sur les serviteurs, c'est pour ça qu'il ne m'aime pas. J'ai été renvoyé de l'école parce que je m'en étais servi sur Marie, ma voisine de table. Elle m'a dénoncé. J'aurai dut la faire sauter du toit.

    Le visage de Yuke se tétanisa devant autant de cynisme de la part d'un enfant si jeune.Léas était-il à ce point fou ? Il aurait pu tuer une petite fille ?

    - Mais Père m'aurait grondé. D'ailleurs, il l'a fait. Je crois qu'il ne veut pas qu'on sache qu'on a des pouvoirs dans la famille. Je ne sais pas pourquoi les gens on si peur de nous. Au fait, Lyra aussi devrait apprendre à les maitriser.
    - Nani ?... Co... quoi ?
    - Oui, elle parle aux animaux. Moi j'arrive à manipuler les humains, mais elle, elle manipule les animaux. C'est pour ça qu'elle peut porter le chat ou s'asseoir sur le dos de notre chien sans qu'ils ne la mordent ou ne la griffe. Elle n'est pas très puissante mais elle pourrait les utiliser au combat vous savez Yuke ?
    - Je...
    - Vous ne le saviez pas ?
    - Je... non. Des pouvoirs. Ton père le sait?
    - Oui, vous savez bien qu'il lit dans nos pensées Yuke. Il n'y a que vous qui n'étiez pas au courant...

    Chapitre 2:

    - Léas ?
    - Oui ma Lyra que j'aime et que j'adore ? Lança une voix d'adolescent du haut de Manoir des de Sazilly.
    - Descend. Y'a une lettre pour nous!

    Quelques minutes...enfin heures plus tard, Léas était encore en pyjama et venait de d'arriver dans l'immense salon de la riche famille. Son père, sa belle-mère et sa soeur étaient attablés, le visage grave.

    - Un problème peut-être ? Désolé, je devais sauver le monde avant de descendre. Plaisanta Léas en pillant la corbeille de fruits.
    - Nous avons reçu la lettre du pensionnat pour les enfants porteurs de dons. Vous y êtes invités, ta soeur Lyra et toi.
    - ... et alors ?
    - Et alors vous allez y aller.
    - ... A la bonne heure. Pourquoi faites vous tous une tête pareille. On revient à 18 ans non ? Et je prendrais soin de Lyra. Je n'ai plus six, cher géniteur.
    - Arrête de plaisanter Léas. Assied toi et cesse de gesticuler.
    - Qu'il a-t-il ?
    - Le règlement intérieur est un peu étrange.

    D'une enveloppe, Théophile de Sazilly sortie deux rubans verts et en remit un à chacun de ses enfants.

    - Vous faites partie des élèves ayant un don mental.
    - Oh... incroyable. Je veux dire, quelle surprise!
    - Tais-toi. Certaines catégories sont... plus dangereuses.
    - Plus dangereuse que l'haleine de ce bon vieux Léas au réveil ? Demanda Lyra en riant.
    - J'hésite à vous y envoyer.
    - De toutes façons vaut mieux qu'on aille là-bas non ? On a pas de moindre espoir de vivre normalement ici. Je préfère aller dans un pensionnat avec quelques ploucs et apprendre à bien m'en servir plutôt qu'être une espèce de monstre de foire dans mon lycée. Bon alors ? On y va ?

  • DESCRIPTION PHYSIQUE :

    D’une taille moyenne, quoique plutôt petit pour un jeune homme, Léas aime à jouer avec les codes et se promener en talons aiguilles pour "grandir que quelques centimètres". Très fin, il avait un corps androgyne et élancé, les jambes maigrichonnes comme ces quelques mannequins de haute coutures. Ses bras, eux aussi sont gracieux et à peine musclés (ce qui lui vaut de ne jamais rien porter). Quant à ses mains, aux doigts si longs et si fragiles qu’on les dirait tailler pour quelques instruments de musiques ou magiques délicats et raffinés.
    Mais c’est son visage qui est le plus troublant. Car si léas avait voulu être viril et masculin, il aurait été ridicule. Sa mâchoire trop fine et pointue, supportait à peine ses dents étant pré-adolescent, le faisant ressembler à une sorte de cheval édenté, jusqu’à ce que son père se décide à lui offrir une visite chez un orthodontiste réputé avant son entrée au Pensionnat. Aujourd’hui, ses petites dents, blanches, comme si elles étaient faites de porcelaine, s’admirent dès qu’il entrouvre ses lèvres rosées. Oui, Léas à tout d’une femme délicate et de la haute société. Y compris sa résistance physique approchant du néant, c’est pourquoi, Léas aime s’entourer de colosses lui portant ses affaires. Et, par-dessus tout, il esquive les bagarres. Son physique aussi harmonieux soit il, ne fait pas le poids contre une bonne droite.

    Mais de toute façon, pourquoi se battrait-il lui-même ? Emmêler ses cheveux trop longs serait un gâchis ! En effet, si Léas était tant efféminé, c’était en partie à cause de ses cheveux blonds, d’un blond flamboyant l’été et un peu terne l’hiver. Et c’est au grand damne de son père qu’il se les laisse pousser depuis son entrée au collège, si bien qu’aujourd’hui, les cheveux de Léas lui arrive dans le milieu du dos. Cependant, cela faisait bien deux ans que le jeune homme ne les a pas coupé.

  • DESCRIPTION MORALE (MINIMUM 7 lignes pleines) /
    Léas est un jeune homme excentrique et capricieux. Un peu fou, un peu déjanté, « timbré » comme disent beaucoup. Mais pourquoi se poserai-t-il des limites ? Sa famille est riche, il est intelligent et il a confiance. Et puisque Léas a un égo démesuré, il ne peut pas se restreindre. C'est bon pour les pauvres, les coincés, ceux qu'ils n'iront jamais loin.
    La folie des grandeurs ? Un peu. Fantasque, Léas aime la nouveauté. Tout ce qu'il a vu des millions de fois ne l'intéressent pas. Dynamique et vif, Léas invente, prend des initiatives, n'hésite pas plus d'une demi seconde. Est-ce que cela lui servira ? Sans doute! Il agit par intérêt. Amuser la galerie n'est jamais gratuit. Tout se paye d'ailleurs n'est ce pas ?

    Ambitieux et autoritaire, Léas arrive sans mal à manipuler des personnes à la personnalité trop faible. S'en servant comme gardes du corps sous couvert de l'amitié, Léas préfère leur laisser à eux la sale besogne. Un crétin l'a insulté ? Pourquoi se salir les mains ? Si fragiles d'ailleurs et si délicates! Lorsqu'on a avec soi un Troll qui pèse deux fois le poids de l'impudent... ou que l'on manipuler directement l'impudent en question ?

    ahaha! Petit chef ? Plutôt grand manipulateur. Ame de dictateur probablement. Mais lâche! Horriblement lâche! Peu le savent et même si des rumeurs circulent à se sujet, Léas n'a jamais levé la main sur quiconque. Il insulte et se rit des autres, cruellement et cyniquement si l'un de ses gorilles ou de ses suivants ont pouvoir le protéger. Car tant que ce n'est pas physique, les joutes verbales l'amusent. De la culture et du répondant fond de lui quelqu'un d'insolent et de méchant. Jouant des piques avec une adresse toute féminine. N'est-ce pas drôle ?

    Susceptible, Léas est facile à vexer et c'est dans ces cas là qu'il devint le plus déplaisant. Sa plus grande faiblesse, d'ailleurs est le mal que l'on peut faire à sa famille. Pas touche aux siens! A ses amis, peu importe, tant qu'ils ne sont pas trop proches, mais à sa soeur ou à sa belle mère. Plutôt mourir que de les voir insultés.

    Intelligent ? Côté cours ? Léas est un très bon élève grâce notamment, à son esprit d'analyse. Ses pouvoirs lui permettent aussi de faire en sorte qu'un prof change inexplicablement les questions, ou que son voisin lui montre sa feuille spontanément. N'était-il pas aimé ? Oh oui il l'est.

    Tous, au fond d'eux-même le détestent. Mais comment peuvent-ils le lui dire en face. Léas est absolument insupportable, puisqu'il provoque jusqu'à mettre les gens hors d'eux. Ses mots sont des lames qui transpercent les esprits faibles comme les plus déterminés. Quant à ce petit sourire en coin, mesquin voir même fou, irrite dès le premier regard. Si seulement il n'y avait pas ces pouvoirs...


  • MUSIQUE ( facultatif. si une musique correspond à votre personnage, faites la partager! ) /



JOUEUR.
  • SURNOM / tecnic ou matt
  • AGE / 17 ans
  • OU AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? Demande partenariat sur Crazy tales
  • AIMEZ-VOUS LES POMMES DE TERRES ? Bon par Ill' =3
  • LE MOT DE LA FIN /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Léas de Sazilly   Dim 21 Mar - 11:49

Yop honey! Rah, je suis ravie de voir que même si la demande de partenariat a échoué, nous avons récupéré un membre dans le mouvement xD Comme tu dois le voir, le forum est tout juste naissant, et pour tout te dire, tu es le premier 'vrai' membre, c'est à dire qui n'est pas un ami à nous mais est venu de son propre chef! Félicitations! * agite une pancarte de bienvenue * Oui, oui, je vais te valider, t'inquiètes. xD
Jolie fiche! :3 Lyra va-t-elle venir sur le forum ou est-ce que tu vas la jouer toi-même? Puisqu'elle semble avoir une part importante dans la vie de Léas... Enfin bref, te voilà validé! Je t'ai rajouté ta couleur, et tu es Chambre 01, avec Israel Knopfer, le beau faiseur de petit pois, et Alistair Dumoulin, qui modélise les objets. Have fun!
N'hésite pas à passer sur la chat ou dans les demandes de RP pour... bah demander un RP, et venir flooder dans les endroits appropriés! Bon jeu! :3

EDIT : Ah oui au passage, si tu as une idée de rang à mettre sous ton pseudo, tu peux demander xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léas de Sazilly

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: Re: Léas de Sazilly   Dim 21 Mar - 14:51

Merci de cet accueil^^

Pour ce qui est de Lyra je la mets soit en poste vacant, dans les forums où les membres peuvent mettre à disposition des autres leurs créations.

Soit ce sont des amis à moi (ma propre petite soeur xD) qui la jouent.
A suivre donc^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israel Knopfer
Prince petit pois
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 26
Localisation : sous l'arbre à petits pois
Particularité : faiseur de petits pois
Humeur : rieuse

MessageSujet: Re: Léas de Sazilly   Dim 21 Mar - 15:04

oh! tu l'as vraiment doté de traits particuliers et peu communs, ça lui donne vraiment de l'épaisseur, bravo!
Et bienvenue à la pension = D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léas de Sazilly

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: Re: Léas de Sazilly   Dim 21 Mar - 15:31

Merci. Léas est mon deuxième meilleur personnage (pas très français tout ça xD)

Je le joue sur pas mal de forums^^ A la base il est schizophrène mais bon, comme je lui donne un nouveau pouvoir... je me restreins!^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Léas de Sazilly   Dim 21 Mar - 15:37

Ca va promettre entre Israel et Léas xD
Il n'y a pas ( encore? ) de sections personnages prédéfinis, donc si ta soeur prend le rôle, ce serait parfait :3 M'enfin, si une section est créée, tu pourras l'y mettre si elle ne le fait pas xD

Bref, je range ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Léas de Sazilly   

Revenir en haut Aller en bas
 
Léas de Sazilly
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pension Lutwidge :: Hors-RPG :: Registre :: Registre des élèves-
Sauter vers: