Pension Lutwidge

L'éternité, c'est long, surtout vers la fin.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quick fix ( libre à tous )

Aller en bas 
AuteurMessage
Israel Knopfer
Prince petit pois
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 26
Localisation : sous l'arbre à petits pois
Particularité : faiseur de petits pois
Humeur : rieuse

MessageSujet: Quick fix ( libre à tous )   Sam 20 Mar - 20:28

http://www.deezer.com/listen-4187044


" Hey, HONEY HONEY/I'M NOT LOOKING FOR A QUICK FIX! "

Les paroles enflèrent, raisonnèrent dans la petite chambre, puis bientôt le couloir tout entier. Un swing déjanté, endiablé, qui donnait à quiconque l'écoutait une irrésistible envie de danser, chanter, taper du pied, n'importe quoi. Par la magie d'une voix noire et d'une batterie déchaînée, on se retrouvait à claquer des doigts comme un idiot.
VV brown, ça, ça vous mettait le rythme dans la peau.
Israel, pris d'une grande folie domestique, s'était mis à astiquer la petite chambre en laquelle consistait son home, de haut en bas, avec un soin maniaque de femme au foyer ou d'obsessionnel du ménage. C'était comme ça, avec lui, tout ou rien. Ou le désordre et l'ordure, ou au contraire cet ordre militaire et irréprochable. Il ne ferait jamais partie de ceux qui savent semer derrière eux dans le foyer ce chaleureux désordre.
Il tapa plusieurs fois ses draps et l'oreiller à la fenêtre, laissant l'air du printemps rentrer en grand. Le ciel était gris, lourd, étrangement doux, avec un vent un peu plus froid qui soufflait régulièrement. Le sol était si étincelant qu'on aurait pu manger dessus, et le plafond, naguère parsemé de tristes toiles d'araignées, avait retrouvé sa blancheur première. Les gonds de la porte, même, avaient été huilés, la poignée désinfectée, les rares meubles étaient d'une absolue propreté. Tant de régularité carrée , c'était presque effrayant, un peu à la manière de certains marbres dont la perfection même a quelque chose de monstrueux. Ceux qui ont déjà séjourné dans un hôpital savent de quoi je parle.
La musique, bien trop forte, continuait de rythmer ses activités. Une fois la machine lancée, rien n'arrêtait Israel.
Cependant, alors qu'il s'était arrêté quelques instants pour considérer son ouvrage, la porte grinça, lui faisant tourner la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léas de Sazilly

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: Re: Quick fix ( libre à tous )   Dim 21 Mar - 15:29

    Vêtu d'une chemise blanche et d'un pantalon noir, Léas fit son entrée dans la chambre. Nonchalant, plus que violent, il donna un coup de pied dans cette pauvre porte qui n'avait rien fait à personne avant d'envoyer son sac de cours sur le lit en face. Ce n'était pas le sien ? Qu'importe, l'espèce d'hurluberlu qui courait en ce moment dans tous les sens allait probablement le ranger à sa place.

    Les longs cheveux de Léas, noués dans une queue de cheval lâche à l'aide d'une certain ruban vert, se balançaient au rythme de ses pas élégants et allongés. Sur son visage, un habituel air méprisant flottait comme si son propriétaire était incapable de s'en départir. Tandis qu'il se dirigeait vers son lit avec comme optique d'y récupérer un livre et d'aller le dévorer dans la bibliothèque, Israel continuait à dépoussiérer chaque objet de leur chambre, nerveusement, compulsivement, au rythme d'une chanson endiablée. Mais de là à dire qu'elle était agréable! La voix criarde d'une chanteuse braillait un anglais incompréhensible (surtout quand on ne le parle pas d'ailleurs!) tandis qu'une assemblée de choristes reprenait des brides de paroles pour l'ajout un attrait qui manquait grandement. Enfin, comme sur la plupart des disques "modernes", un DJ parkinsonien se lâchait une bonne fois pour toute. Probablement ravi de ne plus avoir une camisole de force. Bref, cette cacophonie irrita le Grand - que dis-je, narratrice débutante! - le Formidable et Magnifique Léas qui coupa la musique. Son index fin se pressa contre une touche stop.

    La radio était posée sur une commode, ce qui obligea Léas et se baisser, dévoila un sublime postérieur à la vue de son camarade de chambre (esclave et femme de ménage à ses heures perdues). Lorsqu'il se redressa, son air méprisant avait laissé place à un air indifférent et incrédule. Sans se soucier d'avantage de la réaction d'Israel, Léas aspira une longue bouffée d'air et poussa un soupir soulagé. Le calme était si agréable. S'il n'y avait pas le bouclier de cette directrice, le jeune homme aurait presque pu entendre le doux chant des oiseaux.

    Comme s'il venait soudain se souvenir de la présence de son elfe de maison, Léas ouvrit un yeux et dirigea son regard vers Israel, tandis que ses mains étaient toujours fixés à ses hanches.

    Tu n'aurais pas vu mon livre pendant ton nettoyage de printemps mon petit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israel Knopfer
Prince petit pois
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 26
Localisation : sous l'arbre à petits pois
Particularité : faiseur de petits pois
Humeur : rieuse

MessageSujet: Re: Quick fix ( libre à tous )   Dim 21 Mar - 15:48

Israel n'avait rien d'un ange de patience. À vrai dire, il ne comprenait même pas pourquoi cette étrange jeune fille, méprisante et boudeuse, avait fait son entré,e jeté son sac sur le carré irréprochable du lit blanc, mais cela sentait son impertinente.
La jolie créature se pencha, éteint la radio, et lui lança cette phrase proprement stupéfiante.

" Tu n'aurais pas vu mon livre pendant ton nettoyage de printemps mon petit ? "

Tiens, bizarre. Elle avait une voix bien grave, cette fille.
Israel fit sa plus belle expression de sex symbol blasé.
" Désolé, ma chère enfant, mais nous somme dans l'aile des garçons ici, vous avez du vous perdre. À moins que vous ne soyez tombée entre les griffes d'un de mes colocataires. Je n'ai vu aucun livre ici, en tout cas. Et tant qu'on y est, tâchez de vous déplacer légèrement sur a droite, je viens à peine de finir de passer la toile. "

Dieu que cette fille pouvait avoir l'air désagréable. Israel lui décocha le coup d'oeil scrutateur du connaisseur qui apprécie la facture d'un bel objet avant de sortir le carnet de chèques. Un peu trop éthérée à son goût, tout de même.
Il fit un geste distrait de la main :
" En fait, vous jurez avec la couleur du mur. Déplacez vous plutôt de cinq pas. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léas de Sazilly

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: Re: Quick fix ( libre à tous )   Dim 21 Mar - 16:46

    " Désolé, ma chère enfant, mais nous somme dans l'aile des garçons ici, vous avez du vous perdre. À moins que vous ne soyez tombée entre les griffes d'un de mes colocataires. Je n'ai vu aucun livre ici, en tout cas. Et tant qu'on y est, tâchez de vous déplacer légèrement sur a droite, je viens à peine de finir de passer la toile. "

    Léas éclata d'un rire des plus méprisants à l'intention de ce jeune homme. A présent face à lui, les mains sur les hanches, le blondinet affichait un air narquois. L'intelligence n'était ni donnée à tout le monde ni communicative. Heureusement, d'ailleurs car pour un peu Léas se retrouverait entouré de génies. Ce qui lui ferait de l'ombre sincèrement, il n'aimait pas la compétition. Quoique pour Israel, ne serait que la moitié d'un encéphale n'aurait pas été de trop!

    Son habituel regard azur, balaya la pièce avec scepticisme. Il aimait, il devait l'avouer que tout soit propre dans une chambre. Son dernier dortoir n'avait été rien qu'un immense dépotoir. Parfois, la petite amie de l'un des trois jeunes hommes piquaient une crise et rangeait un peu. De toutes façons n'était-ce pas le travail d'une femme ? Si bien sur que si! Pas des femmes distinguées et racées comme sa belle mère et sa petite soeur, mais des espèces de paysannes douées de pouvoirs misérables étaient tout à fait enclines à faire ce genre de tâches ingrates.

    Considérant d'un oeil amusé la pose de playboy qu'affichait le garçon en face, Léas fut pris d'une nouvelle crise rire mais ce contint. N'était pas Don Juan qui voulait. La classe et l'élégance n'était pas innée, de même que l'intelligence. C'était à ce demander quelle genre de fée s'était penchée sur le berceau. Autant qu'il note son nom, pour la déconseiller à sa futur progéniture. Sincèrement, une telle mimique, une telle posture étaient tout à fait grossière et déplacée. Non n'étions pas dans une boite de strip tease tout de même! Qu'il soit sexuellement frustré était une chose, qu'il fasse profiter Léas en était une autre. Vraiment pathétique, vraiment.

    " En fait, vous jurez avec la couleur du mur. Déplacez vous plutôt de cinq pas. "

    Léas haussa les épaules d'un air impuissant et secoua sa belle tête de nobliau tout droit sortie d'un conte de capes et d'épées.

    "Il faut dire que cette chambre n'était pas exceptionnelle. Elle correspond bien à son propriétaire. Banale et ennuyeuse. Enfin!"


    Sans rien ajouter d'autre, Léas adressa un regard à son lit. Son livre était probablement en dessus...

    "Tu as regardé là ?"

    Demanda le blondinet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israel Knopfer
Prince petit pois
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 26
Localisation : sous l'arbre à petits pois
Particularité : faiseur de petits pois
Humeur : rieuse

MessageSujet: Re: Quick fix ( libre à tous )   Dim 21 Mar - 17:00

Israel haussa les épaules.
" Bah, vous direz ça à Ellie, mon colocataire, s'ils se montre un jour... "
Israel avait eu longtemps la seule jouissance de la chambre, mais depuis peu, un nouveau pensionnaire était arrivé, qu'il n'avait toujours pas vu. Il connaissait seulement son nom.

" ' Là ' c'est mon lit. Et les livres que vous y voyez sont à moi. Je doute que vous ne lisiez la Thorah en hébreu... " lança Israel distraitement, songeant déjà qu'il y avait une tâche sur cette fenêtre, et que, fierté de ménagère oblige, il allait falloir la faire disparaître.
Il balaya la pièce d'un regard absorbé. Bon, tout semblait propre, à part cette petite trace sur les vitres. Bien sûr, il n'était pas question que la jeune fille lui reste dans les pattes.
" Vous deviez aller faire un tour à la bibliothèque et demander à Ill.. Isabella, pardon, si on a pas ramené le livre en question. "
Il attrapa ses livres, les rangea sur un rayonnage, par ordre d'épaisseur. Il laissa juste sa Torah sur la table de nuit, un petit marque page rouge dépassant su papier bible jauni.


( et ui, honey, tu es chambre un aussi xDDD )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léas de Sazilly

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: Re: Quick fix ( libre à tous )   Dim 21 Mar - 20:40

    Léas s'étira, joignant ses mains et levant ses bras au-dessus de sa tête avant de les tirer vers l'arrière. Son dos craqua sinistrement tant le jeune homme manquait d'exercice et de sport. Oui, Léas était ce que l'on pouvait appeler une mauviette. Il n'aimait pas se battre autrement que verbalement, trouvait inepte le fait de courir derrière un ballon quand d'autres pouvaient le faire pour vous, quant à courir derrière rien, il trouvait cela encore plus absurde. Toutes les autres activités "pseudo-sportives" le faisaient doucement rigoler, comme par exemple la gym. Encore, le fait de voir de jolies filles exhiber leurs corps musclés et leur souplesse sous une maillot de bain un lycra n'était pas déplaisant. Mais, voir des hommes poilus, leurs entrejambes comprimées dans un bermuda de couleur fluorescente... Il y avait de quoi faire des cauchemars!

    Enfin bref, tout cela pour dire que Léas avait les os qui craquaient abominablement et n'avait pas l'intention de faire quelques choses pour les en empêcher.

    Les yeux bleus de Léas tombèrent sur le lit qu'Israel indiquait comme le sien. Et sur lequel était posé des livres dont la Tohra en Hebreu. Ne PAS oublier ce détail! Jamais! Sinon cela risquait de vexer ce larbin. Imaginer un peu que Léas s'y asseye par inadvertance ? Oh mon dieu (c'est le cas de le dire). Néanmoins, à la vue du ruban de ce charmant jeune homme, Léas renonça à le chercher sur une question qui semblait lui tenir à coeur.

    D'autant que si on le lançait sur ce sujet, Léas pouvait être extrêmement déplaisant. Il méprisait profondément ces crétins qui se tournaient bêtement vers un Dieu qu'ils avaient créé de toutes pièces, de façons à expliquer leurs conneries. Espérant que tout n'était pas perdu, ici, sur cette Terre et qu'un jour, peut-être, sortiraient-ils de cette vie misérable qu'étaient les leurs. Non! C'était tout simplement idiot. Les croyants n'étaient que des lâches et ne savaient pas profiter de la vie. Et OUI, Léas était pareil à Don Juan, sans foi ni loi.

    Bon eh bien je crois qu'il est temps pour moi de te doter de tes neurones manquant. Quoique, véritablement, je ne puisse rien faire contre la stupidité congénitale, je vais tacher d'éclairer ta lanterne mon petit chou. Vois-tu, je viens de quitter ma chambre et dois en trouver une autre. Et à mon grand malheur, et bientôt probablement au tien, il se trouve que cette chambre est la seule de libre pour le moment. Et puisque de toute évidence ton esprit de déduction et aussi élevé que ton sens de l'observation, je suis un garçon mon chou. Mais si ton cerveau a du mal à assimiler cette information - ce dont je ne doute pas une seconde - tu peux continuer à penser que je suis une fille. Je tiens juste à ce que tu ne me saute pas dessus malgré ta frustration.

    Sur ce, Léas, et le plus naturellement du monde, afficha encore un air moqueur et hautain dont il avait le secret avant de s'asseoir sur le lit le plus éloigné de celui Israel. C'était le seul dont la table de nuit était libre et anonyme. A moins que l'autre "colocataire" soit encore plus maniaque que celui présent, il y avait peu de chance pour que ce lit fut le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israel Knopfer
Prince petit pois
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 26
Localisation : sous l'arbre à petits pois
Particularité : faiseur de petits pois
Humeur : rieuse

MessageSujet: Re: Quick fix ( libre à tous )   Dim 21 Mar - 21:06

Israel, résolument concentré sur la tâche, entendit à peine la longue explication du jeune homme. Il tendit tranquillement son chiffon, acheva de faire régner l'ordre, puis, tranquillement, se tourna vers Léas.

" Oh, désolé, commenta-t-il sobrement, ce sont ces longs cheveux blonds... Et ta démarche chaloupée aussi. Et peut être les talons. Probablement. "
Il replia le petit bout de tissus, le rangea dans le tiroir du bas, puis s'installa sur son lit, remettant de l'ordre dans ses manches, qu'il avait retroussées pour faire le ménage.
" Mais ne t'inquiète pas, " ajouta-t-il avec un fin sourire, " de toute façon, tu n'es pas mon genre. J'aime pas trop les blondes "
Le côté proprement insultant de la réflexion de ce jeune homme lui était un peu passé au dessus de la tête. Ces temps ci, il avait assez de soucis pour ne plus se formaliser des petites attaques extérieures, sauf quand celles ci touchaient un point vraiment sensible, Isabella, sa soeur, ou Juliette par exemple. Sa soeur qui risquait de débarquer d'un instant à l'autre, d'ailleurs.
" D'ailleurs, ma petite soeur risque d'arriver bientôt et de ruiner toute cette belle harmonie, mais passons. Il se trouve que ma soeur est susceptible à l'excès et que si tu lui parles sur le même ton que tu emploies avec moi tu vas te faire une ennemie mortelle. Enfin, je dis ça pour ta propre sécurité, hein... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alistair Dumoulin

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 19/03/2010
Particularité : Modéliseur
Humeur : Espiègle~~

MessageSujet: Re: Quick fix ( libre à tous )   Dim 21 Mar - 22:16

Alistair marchait d'un pas assuré vers la chambre qui était la sienne, un sac de voyage sur l'épaule, en chantonnant les paroles de la musique endiablée qui résonnait dans les couloirs. Bien sûr, il ne la connaissait pas mais... wah ! il l'adorait. La personne qui écoutait ça devait vraiment avoir de bons goûts. Il observait la porte de sa chambre, insipide et désespérément rectiligne quand il remarqua que... la musique avait cessé. Cela faisait maintenant quelques minutes, et il ne s'en était pas rendu compte, tant il était emporté dans ses échos. Boudeur, vexé même que cette douce mélopée fut stoppée, il posa sa main sur la poignée de porte, son entrée fracassante toute préparée :

" WAH ! HE MEC ! cette musique géniale, d'où ça sortait ?"

Seul devant sa porte, son sac de voyage tombé de son épaule, Alistair observait avec effroi quelle erreur il avait faite. Sa première réaction avait été d'observer les personnes présentes, et la deuxième d'observer la pièce en elle même. Après une courte réflexion mais néanmoins très complexe, son sang ne fit qu'un tour et il se précipita près du jeune Israël. Tout en lui donnant des petits coups de coude amicaux et en haussant les sourcils avec un air enjôleur, il lui murmura :

"Pas mal du tout la petite, pas mal ! félicitations ! Bah.. je vais pas te déranger plus longtemps hein !"

Il remit son sac sur son épaule, bien en place, s'éloigna un peu du jeune homme, et sans laisser le temps à quiconque de réaliser ce qu'il venait de se passer, entama avec un ton incroyablement mauvais de fausse-vérité :

"Quelle pièce ennuyeuse et banale ! Ce n'est CER-TAI-NE-MENT pas ma chambre ! Et bien.. je .. je vais filer hein !"

Hésitant, il fit un pas en arrière, fit un clin d'oeil à Israël, bien que ne connaissant absolument pas son identité, entreprit d'ouvrir la porte... et sur une dernière hésitation, se retourna finalement et s'adressa directement à l'ensemble des personnes présentes :

"Enfin.. sauf si tu me présentes, évidement... Je me ferais une joie d'être l'ami de cette damoiselle en fleur."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léas de Sazilly

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: Re: Quick fix ( libre à tous )   Lun 22 Mar - 22:13

    "Pas mal du tout la petite, pas mal ! félicitations ! Bah.. je vais pas te déranger plus longtemps hein !"

    La petite ? Léas se regarda dans un miroir à sa droite. Il était vrai qu'un mètre 73 pour 15 ans d'apparence et 17 de réel, c'était tout de même un peu juste... mais avec ses talons il était quand même cinq centimètres plus grand ? Bah! De toutes façons, il n'était pas son genre!

    "Quelle pièce ennuyeuse et banale ! Ce n'est CER-TAI-NE-MENT pas ma chambre ! Et bien.. je .. je vais filer hein !"

    Léas s'étira. Décidément, l'ironie était un art que peu maitrisait et que pourtant, beaucoup trop utilisaient. Ils en étaient ridicules, ne s'en rendaient-ils pas compte ? Une telle stupidité affichée, une manque de finesse, était-ce avec cela que l'on draguait de nous jours ? Remarquez, les voir sortir avec des petites génies l'aurait un peu étonné. Ils devaient sans doutes viser les plouquesses du pensionnat, en espérant qu'elles ne demeureraient pas insensibles à leurs humours de bas étage et leurs esprits aussi rapides que ceux d'une palourde. Enfin peu importe, lui aimait les filles intelligentes, alors, plus on lui laissait de choix, mieux c'était.

    "Enfin.. sauf si tu me présentes, évidement... Je me ferais une joie d'être l'ami de cette damoiselle en fleur."
    "A vous donner des frissons mon chou."

    Répartit sans rire Léas, un sourcil arqué, lorsque baissé, un sourire méprisant aux lèvres. S'il devait crécher ici, combien de temps passerait-il à les commander, à les regarder se taper la tête contre les murs ? Souvent, oui très souvent car Léas adorait se servir de son don contre ceux et celles qu'il n'aimait pas. Un cerveau déjà endommagé par une enfance et une adolescence de stupidité et d'ineptie ne pouvait que demander d'être abimer de nouveau par les pouvoirs mentaux du blondinet.

    Ce dernier s'était laissé tomber sur son lit, retirant ses chaussures aux légers talons avant de s'écrouler sur son oreiller. Il fixa un moment de plafond, une jambe pliée, le genoux vers le haut. D'une main lascive et dans un mouvement languissant, il passa ses doigts fins dans ses cheveux blonds, et s'arque-boutant légèrement, retira un ruban vert qu'il jeta sur le côté. Cette horreur jurait avec ses yeux bleus. Finalement, il se tourna vers Israel, un sourire provoquant... légèrement pervers et mesquin redessinait une grimace de psychopathe sexuel hautement dangereux sur son beau visage fin. Il semblait à la fois aussi fou qu'intelligent, quoique sa malignité fut toute malsaine.

    "Quelle genre, la soeur mon brave ?"

    Léas éclata de rire. Frère, soeur, ils se ressemblaient probablement. Léas n'avait pas envie de la voir. Les cauchemars étaient mauvais pour la santé.


Dernière édition par Léas de Sazilly le Lun 22 Mar - 23:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israel Knopfer
Prince petit pois
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 26
Localisation : sous l'arbre à petits pois
Particularité : faiseur de petits pois
Humeur : rieuse

MessageSujet: Re: Quick fix ( libre à tous )   Lun 22 Mar - 22:31

Oula. C'était quoi, cette tornade qui venait de débarquer, là?
" Heu... "
Israel se massa les tempes. Une espèce de tafiole qui s'arc boutait sur ses draps comme s'ils avaient été orgasmiques, et un jeune homme aussi enthousiaste que bruyant, c'était vraiment mal parti.
" Heu... Primo... Qui es tu? "
La question était toute bête, mais c'était la plus sensée en cet instant.
Il soupira, et se détourna, posant sur Léas ses yeux noirs, qui pour l'heure trahissaient seulement une grande, grande fatigue.
" Toi... Je te déconseille de te jeter comme ça sur ce lit, la troisième latte est cassée. Elle a tendance à tomber souvent, alors tu devrais éviter de faire ton numéro de streap teaseuse dessus, à moins de vouloir finir coincé dans ton sommier. "
Il se tourna vers Alistair.
" La jeune personne blonde, là, est un homme, et ça n'est certainement pas ma petite amie. Quant à la musique, il s'agit de quick fix."
Si le nouveau venu semblait bon garçon, on ne pouvait pas dire qu'il comptait la délicatesse au nombre de ses atouts. C'était le genre ouvert, rieur, toujours content, buveur, sans doutes. Et Israel avait désespérément besoin d'un peu de calme et d'apaisement.
" Ma soeur... " souffla-t-il enfin sans remarquer le petit sourire de dément de Léas, " ma soeur, c'est " le genre " trop fort pour nous, pauvres mortels. Elle a voué sa vie au mal. Essaie de ne pas la froisser, si elle arrive, ou ta vie risque de devenir très vite un cauchemar. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alistair Dumoulin

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 19/03/2010
Particularité : Modéliseur
Humeur : Espiègle~~

MessageSujet: Re: Quick fix ( libre à tous )   Mer 24 Mar - 23:38

La moindre des choses que l'on puisse dire, c'était que les deux personnes ici présentes étaient loin d'être sensibles aux charmes et autres attrayantes facettes de l'humour. C'était bien dommage, mais Alistair allait devoir se retenir... il détestait ne pas faire une ovation quand il blaguait, et dans le cas présent, on pouvait qualifier leurs remarques comme étant un "gros silence plat et dénué d'intérêt pour sa personne". Et quel désespoir de découvrir que sa blonde était... un blond. Découvrir qu'un de ses colocataires de chambre -il supposait qu'ils l'étaient, au vu de ses manières décontractées, comme s'il était le mâle dominant de la pièce- était un homme et non une femme, c'était déjà tout un concept, mais.. blond, en plus ! Alistair était en plein conflit interne. Réalisant alors qu'ils parlaient de la sœur du brun et qu'on lui avait demandé son identité quelques secondes avant, il se dit que courber l'échine et étouffer sa classe ne pourrait que le faire remonter dans leur estime, même s'il se devait de rester fier et droit.

"Oh, j'ai oublié de me présenter ? Alistair Owen Alexander. A partir de maintenant, je suis officiellement un des élèves qui dorment ici. Et vous êtes...?"

Quick Fix. C'était noté, et retenu. Il avait accompagné dans un souffle étonné le discours d'Israël sur sa soeur, bon public comme toujours, et se dirigeait vers l'armoire range-affaires, pour commencer à s'installer dans la chambre. Il trouvait la pièce bien trop petite pour y loger à 2.. et ils allaient y être 3 ? dire qu'ils allaient jusqu'à entasser 4 personnes ici ! Il se demandait comment pourraient être ceux des filles...Plus grands ? Roses ? avec des rideaux en dentelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léas de Sazilly

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: Re: Quick fix ( libre à tous )   Dim 28 Mar - 12:02

    " Ma soeur... ma soeur, c'est " le genre " trop fort pour nous, pauvres mortels. Elle a voué sa vie au mal. Essaie de ne pas la froisser, si elle arrive, ou ta vie risque de devenir très vite un cauchemar. "

    Vouer sa vie au mal ? Pff! Surement une illuminée détestable avec des idéaux assommants et des discours pires encore. Dans quel monde était-il tombé, sérieusement ? Un type aux cheveux blancs qui faisait une fixation sur sa chevelure à lui, un brun qui semblait avoir perdu la vue et qui était terrorisé à l'idée de voir sa soeur débarquer, bref, une ribambelle de tarés que Léas avait hâte de quitter. Mais le sort en avait décidé autrement, ici était sa chambre.

    Ha! Comme regrettait son ancien palais calme et tranquille! Trois gugus bavards mais détenant des rubans bleus. Il les utilisait à la guise jusqu'à ce qu'ils finissent pas le dénoncer. Léas avait été changé de chambre. S'il l'avait su, le jeune homme se serait tenu bien plus sage. Mais le pouvoir de clairvoyance ne lui avait pas été aloué.

    "Oh, j'ai oublié de me présenter ? Alistair Owen Alexander. A partir de maintenant, je suis officiellement un des élèves qui dorment ici. Et vous êtes...?"


    "C'est bien trop de noms pour une bien petite personne, Al."


    Remarqua, sarcastique Léas en s'absorbant dans la contemplation de ses long doigts de la main droite qu'il avait amené à sa hauteur. Il faudrait qu'il se remette au piano, il était taillé pour cela. Mais toute activité susceptible de le sortir de son lit l'ennuyait profondément. De toute façon, il n'avait jamais eu l'oreille musicale. Lyra était une bien meilleure artiste quoi que la seule matière pour laquelle est fut réellement douée soit le sport.

    "Je suis Léas. Et comment s'appelle ta soeur chaton ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel Knopfer
Impératrice des chats
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Quick fix ( libre à tous )   Dim 28 Mar - 20:33

En passant devant les vitres bien astiquées du couloir des garçons, Rachel prit quelques secondes pour considérer son reflet. Elle remit en place une fine mèche, sourit, arrangea son col, et repartit d'un pas léger vers la chambre numéro Un. Rachel avait toujours été jolie, bien qu'un peu filiforme, et elle aimait à mettre en valeur sa beauté. Elle avait cette peau, ces cheveux, ces dents très saines, éclatants, qui se suffisaient à eux mêmes et n'avaient pas besoin d'artifices. Ses yeux en amande étaient ceux de son frère, mais son teint mat rappelait beaucoup plus ses origines juives qu'Israel. Pour l'heure, elle portait un ensemble printanier, un débardeur blanc au col rond, une large jupe courte, et des souliers plats. Sa tenue était très simple, simplement agrémentée d'un mince cordon bleu au poignet, et d'une bague très fine à l'annulaire gauche.
" Hey, Israel " lança-t-elle en poussant la porte de sa chambre, avant de s'immobiliser à la vue des nouveaux occupants.
Il y eu une seconde de silence.
" Ho, commenta-t-elle finalement d'un ton chantant après les avoir considérés tous deux, bonjour messieurs "
En vérité, elle se foutait comme de l'an quarante des derniers venus, mais, art de la dissimulation oblige, elle avait appris à cacher toute sa noirceur derrière le plus charmant, le plus éclatant de sourires blancs. Elle inclina la tête en signe de salut, puis se tourna vers Israel.
" C'est qui ces deux abrutis? " souffla-t-elle en hébreux ( vive le fait d'avoir un père rabbin, j'vous l'dis ) sans se départir de son élégant sourire de femme bien élevée.
" Rachel, ne sois pas si insultante " répliqua Israel sans conviction dans la même langue.
Elle s'assit sur le lit de son frère avec un soupir distingué.
" Ils ont de bonnes têtes de cons hein? " - hébreux toujours -
" ça, je ne te le fais pas dire "
Ils rirent.
" Excusez moi, je suis sans doutes impolie de ne pas m'être présentée " reprit-elle en français, comme si elle n'avait pas à l'instant même déversé une bonne dose de venin, je m'appelle Rachel Knopfer. Vous risquez de me voir ici de temps en temps, j'espère ne pas trop vous déranger... "


( je précise juste que Rachel est vraiment la meilleure des meilleures actrices, donc il serait très improbable que léas ou Elie aient vu au travers du masque, pour ne pas dire impossible xD )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alistair Dumoulin

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 19/03/2010
Particularité : Modéliseur
Humeur : Espiègle~~

MessageSujet: Re: Quick fix ( libre à tous )   Jeu 8 Avr - 0:13

Presque perdu dans ses bagages, Alistair était en train de découvrir maintes affaires à lui, qu'il avait jusqu'ici pensé perdues ou déchiquetées. Ce n'était pas pour lui déplaire, et il tentait de s'organiser dans ce bataillon mou et sombre que formait le tas de ses habits au milieu de la sacoche. C'était sa mère qui s'en était occupé, lorsqu'il était au lycée pour dire adieu à ses petites amies, et il n'était pas difficile de savoir qu'elle avait littéralement vidé puis jeté le contenu de son armoire dans le sac, virant ce qui n'y rentrait pas dans les poches sur les côtés. Il avait eu toutes les peines du monde à y rentrer son parfum et sa brosse à dents.

"Les mamans ne sont-elles pas censées faire des valises, des trucs de maniaques ?! Des choses tellement rangées que ça fait mal aux yeux de le voir et mal au cœur de le défaire ?"

Il en avait presque oublié qu'il n'était pas seul ici. Il avait d'avance décidé qu'il n'aimerait pas cette pension, et le caractère chaleureux et accueillant de ses colocataires n'était pas pour le dé-conforter dans cette idée. Une odeur printanière et fraiche envahit toute la pièce, et une voix y retentit, une voix de gazouillis d'oiseau. Il posait tranquillement ses paires de chaussettes, une trouée, une noire, une trop grande... Et se retournait sur l'individue qui venait de faire irruption. Il ne l'avait tellement pas vue venir qu'il avait cru se sentir sursauter légèrement. Elle n'était pas moche, pas jolie. Pas son style, en fait, car elle pourrait et devrait plaire à pas mal de gens de la gent masculine, bien qu'elle lui paraisse très enfantine. Mais elle avait un certain charisme.. on ne comprenait juste rien à ce qu'elle disait. De l'arabe ? Du flamand ? Aucune idée, c'était cependant une langue agressive, trouvait-il. L'inconnue se présenta à eux, il se tourna en abandonnant un instant son fouillis. Impolie ? il n'y avait même pas pensé.

"Enchanté, Miss Knopfer."

Dit-il avant de laisser un léger temps de suspension, puis de poursuivre par une dernière remarque, accompagnée d'un sourire légèrement charmeur, un de ceux qui disaient "tu es la bienvenue" :

"Alistair, pour ma part. Votre présence ne me dérangera pas le moins du monde, n'ayez crainte. Je suppose que vous êtes la fameuse sœur d'Israël ?"

Le vouvoiement, il ne savait pourquoi, lui semblait de mise. C'était une jeune fille mignonne, et il voulait lui montrer du respect. L'idée qu'elle se pointe dans sa chambre en jupe courte ne pouvait certainement pas le déranger, et il tenait à son air classe, et mystérieux, qui visiblement était à la mode chez les cinglés. Une chose l'avait seulement dérangée : leur rire. Il ne semblait ni naturel, ni sincère.. Ces deux là avaient l'air de se cacher des choses tout en restant complices. C'était une situation étrange, mais qui lui plaisait assez, lui qui n'avait ni frères ni soeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quick fix ( libre à tous )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quick fix ( libre à tous )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au galop sur la plage... [Libre à tous les gentils !]
» Bal de fin d'année scolaire 2008/2009. [LIBRE À TOUS]
» Passerais-je innaperçue? Faut voir =__= [Libre à tous~]
» Who do you think I am ? [Libre à tous ^^]
» Un baptême sous les flocons. |Libre à tous les membres du Clan de l'Ombre |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pension Lutwidge :: Aile des élèves :: Dortoirs des garçons :: Chambre 01-
Sauter vers: