Pension Lutwidge

L'éternité, c'est long, surtout vers la fin.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'ode à la faim [Ania et un quelconque humanoide]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ania

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 26/03/2010
Age : 25
Localisation : Dans une mer de trucs comestibles et sucrés
Particularité : Fais apparaitre des bulles de savon lors d'un fourire. Ou même d'un rire simple.
Humeur : Faim.

MessageSujet: L'ode à la faim [Ania et un quelconque humanoide]   Ven 2 Avr - 22:00

Quand on a faim, on l'assume et on se dirige à grands pas empressés vers la sainte piece de restauration scolaire sans broncher. On va pas s'amuser a poser sa valise dans l'entre de ses futurement proche compatriotes de dortoires, pas visiter les lieux avant de reprendre les cours le lendemain même et de crier grâce lorsqu'après une recherche attentive de la salle 36,5, on se retrouve dans une grotte préhistorique en entendant au loin la sonnerie qui te nargue de son dingdong l'air de rire: "niark, niark, toi tu es trop trop trop une boulette de viande et tu as raté ton premier cours en beautée et naknakenèèèèreuh" - avant de tirer de son sigsaur toujours rangé dans son holster derrière son manteau made in la Matrice trois coup filmé au ralentis avec un grand zoom sur nos lunettes de soleil made in terminatorland sur cette pauvre sonnerie - enfin tout ça pour dire que lorsqu'on a faim et bien ça vous surprendra peut-être mais on a faim.
Et cela devait être d'ailleurs vraiment très étonnant que ce soit Ania, la victime de cette faim.

La rousse courrut presque jusqu'à la salle du refectoire, suivant son instinct de mangeuse de chocolat, faisant claquer sa valise à roulettes dans le couloir, et enfin son plateau garnis de diverses vitrailles alla s'assoir comme une bienheureuse à une table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ley Nah Hope

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 15/03/2010
Localisation : Dans un manoir en Cymru
Particularité : Vampire
Humeur : Sanglante

MessageSujet: Re: L'ode à la faim [Ania et un quelconque humanoide]   Sam 3 Avr - 15:26

Le satin blanc, fin et transparent de sa robe caressait ses hanches sensuelles qui ondulaient le long des couloirs vides. Ses longs cheveux dorées se balançaient à chaque secousse provoquée par une marche élégante, et de leurs gracieuses pointes, taquinaient ses cuisses dont les 70% étaient à l'air libre. Si Noé avait rencontré Ley Nah , il est clair qu'il l'aurait emporté sur son arche à la place de sa femme. Une beauté aussi ensorcelante n'avait pas le droit de se faire engloutir par des eaux malsaines. Sur le chemin de la belle se trouvait un invité indésirable. Elle ralentit et ne put s'empêcher de mépriser les rayons de ce stupide Soleil, que son grand ami Hélios trainait en permanence. Ils traversaient la grande fenêtre qui s'interposait entre elle et la fin de son périple. Une main posée contre la vitre glacée, Ley Nah regardait au travers. L'astre venait d'atteindre le zénith et se faisait plus éclatant et plus prétentieux que jamais. Chez les mortels, la position de cette étoile disproportionnée, observable à travers ses carreaux troublées par toutes sortes d'empreintes digitales, ne signifiait qu'une chose. L'heure de subvenir à un besoin que la Vampiresse connaissait parfaitement : le besoin de se remplir la panse. Seulement voilà, le sens cette expression, aussi gracieuse soit-elle, ne veut pas dire la même chose pour tout le monde. Pour la noble lignée des Hope, « se remplir la panse » ne pouvait être associé qu'à un magnifique festin sanglant, tandis que chez les humains, rien à voir. Petits pois, poulet, fraises, chocolat, pommes de terres, poisson, laitue, toutes ces choses difformes et colorées que les SangRouges dévoraient, des étoiles plein les yeux. Elle dépassa le rectangle transparent, et changea de cap. Direction : L'antre des affamés. Il faut dire que Ley Nah adorait se mêler à ses proies et comparer leurs mœurs aux siennes.

Lorsqu'elle pénétra dans le bâtiment en question, elle regarda tout autour d'elle. Quelques jours qu'elle était là et c'était la première fois qu'elle mettait les pieds ici. La décoration était intéressante, pas aussi élégante et distinguée que l'illustre salle à manger de son château en Cymru, mais agréable à regarder. Les choix que l'on proposait à Ley Nah étaient multiples, mais bon, rien pour des SangNoirs comme elle. Dommage ! Elle se contenta de prendre un beau steak bien saignant et … c'est tout. Un énorme morceau de viande morte dégoulinante au centre d'une assiette blanche et vide, qui à elle seule, décorait un plateau tout aussi vide. Elle aurait préféré voir son plat « vivant » m'enfin, pourquoi jouer les difficiles hein ? Comme il devait être surprenant de voir une fille aussi douce et aussi raffinée que Ley Nah , avec un plateau contenant seulement ce gros bout de mammifère disgracieux.

Elle se lança à la recherche d'une table. Nombreuses d'entre elles étaient vides, mais leur emplacement ne lui plaisait pas des masses. Tout en se baladant dans le self, plateau fermement tenu par ses longues mains pales, elle observait. Ses grands yeux bleus-violacés se posèrent sur une jeune fille. Une petite rousse au sang sucrée, qui était assise seule à une table. Sans gène ni appréhension, elle s'approcha de la fille en question, et avec un grand sourire qui offrait une magnifique vue sur ses canines, demanda de sa douce voix :

« Je peux me joindre à toi ?»

La jeune rousse était vraiment adorable ! De grands yeux enfantins, une peau sans aucun défaut et un petit nez qu'on aurait bien croqué. Quel age avait-elle au juste ? Elle faisait assez jeune quand même. Lorsque Ley Nah posa ses yeux sur le plateau de la jeune fille, elle fut émerveillée. Le nombre de choses dont disposaient les humains pour se nourrir l'avait toujours faite sourire.

«Sauf si Hélios a prévu de prendre cette place bien sur !»

Dit-elle en laissant échappé un petite rire. Décidemment, Ley Nah ne cessera jamais de parler de lui. Un humour des plus mythologiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmlle-lenalee.skyblog.com
Ania

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 26/03/2010
Age : 25
Localisation : Dans une mer de trucs comestibles et sucrés
Particularité : Fais apparaitre des bulles de savon lors d'un fourire. Ou même d'un rire simple.
Humeur : Faim.

MessageSujet: Re: L'ode à la faim [Ania et un quelconque humanoide]   Sam 3 Avr - 20:53

Un morceau de poulet transgénique en voie de décomposition dans sa joue gauche, la rousse releva les yeux vers la propriétaire de la voix scintillante au point d'en faire pleurer Mozart d'extase qui venait de s'adresser à elle. Elle la jugea un court laps de temps, les yeux ronds, et fut immédiatement éblouie par son allure, ses cheveux brillants dans un vent imaginaire, surement du à son pas rapide et élégant ou à une quelconque ventilation bienvenue, une courte robe ne faisant même pas vulgaire et la voilà soudainement, notre petite Ania, honteuse de son jean et de sa tunique colorée et même de ses beaux yeux que tant de filles avaient enviés dans sa ville natale.
Cette fille était ou une apparition, ou une topmodel.
L'innocence même, Ania avala enfin son bout, adressa un sourire poli à la beautée et ignorant bien qui pouvait être cet Hélios, l'invita à s'assoir en ces mots: " Oui, bien sur, avec plaisir. ". Rien de très original jusqu'à maintenant. Le seul détail absurde de cette scène devait être cet unique bout de carcasse sur l'assiette de la scintillante jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ley Nah Hope

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 15/03/2010
Localisation : Dans un manoir en Cymru
Particularité : Vampire
Humeur : Sanglante

MessageSujet: Re: L'ode à la faim [Ania et un quelconque humanoide]   Sam 3 Avr - 23:03

La petite rousse accepta avec plaisir. Quelle chance pour notre Ley Nah! Elle aurait pu prendre peur en apercevant le petit bout de ruban noir qui décorait son élégant poignet , ou encore, être troublée à la vue de ses deux grandes canines acérées. Peut-être ne les avait elle pas encore remarqué. Une fois son plateau vide posé, la belle dangereuse se laissa délicatement tomber sur la chaise en face de la petite rousse, tout en la remerciant :

« Merci beaucoup, c'est gentil. Je suis arrivée il y'a seulement quelques jours et je n'ai personne avec qui déjeuner pour l'instant»

Elle accompagna sa réplique d'un petit rire. Un de ses petits rires habituels, légers, délicats, qui tintaient aux oreilles des mortels comme des clochettes, mais qui en réalité n'était qu'un glas délicatement camouflé. « Personne » ? ce n'était pas l'exacte vérité, Ley Nah avait fait quelques délicieuses rencontres depuis son arrivée ici. Mais bon, étant donné que Mrs Hope ne pouvait pas TOUT les midis et TOUT les soirs se rendre au self, il semblait logique qu'elle n'ait pas pu déjeuner ou diner avec eux ... En effet, Ley Nah n'avait pas une minute à elle depuis son entrée à la pension, et ne pouvait donc pas se rendre sur les lieux pour observer ses proies prendre leurs repas tout le temps. Des que l'envie de pratiquer ce sport vampirique lui venait, d'autres activités toujours plus passionnantes venaient compromettre ce projet. Comme participer à la construction de sa tour de Babel imaginaire par exemple.
Contre la table se trouvait une petite valise à roulette, il s'agissait surement de celle de la petite rousse.

« A ce que je vois, toi aussi tu es arrivée il y'a peu !»

Tout en énonçant cette évidente évidence, Ley Nah planta ses couverts dans le bout d'animal mort qu'elle avait en face d'elle. Aussitôt une sorte de liquide marronâtre fait d'eau, de jus de viande et de sang bouilli s'en échappa. « Nom de Zeus … » souffla-t-elle. Après en avoir soigneusement découpé un morceau, elle le souleva lentement tout en l'observant d'un air dégouté « Par Hélios, qu'est-ce ... ? » lâcha-t-elle intriguée. Il faut dire que ce truc n'avait pas vraiment l'air "mangeable". Elle essaya de le porter à sa bouche mais elle ne pouvait pas faire subir CA à son corps ! « Même Hadès n'y croirait pas ... ». Depuis qu''on l'avait embarqué dans ce supplice de Tantale, il fallait qu'elle trouve un plan B au fait qu'elle ne puisse pas se nourrir de sang humain. Et il semblait que la nourriture des mortels n'était pas le plan B rêvé. Qu'elle avait l'air maligne à analyser son assiette de la sorte.


Dernière édition par Ley Nah Hope le Lun 5 Avr - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmlle-lenalee.skyblog.com
Ania

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 26/03/2010
Age : 25
Localisation : Dans une mer de trucs comestibles et sucrés
Particularité : Fais apparaitre des bulles de savon lors d'un fourire. Ou même d'un rire simple.
Humeur : Faim.

MessageSujet: Re: L'ode à la faim [Ania et un quelconque humanoide]   Sam 3 Avr - 23:22

Ania, essayant de cacher sa non connaissance totale en mythologie, abandonna le reste de son poulet pour s'attaquer avec gourmandise à un cornet menthe-chocolat, l'air de rien, prenant entre deux une gorgée d'eau. En fait, à voir ce si délicat personnage se débattre avec la nourriture du self , enfin, à ce bout de viande sanguinolant au milieu de son assiette, elle même au milieu de son plateau, la petite rousse avait déjà envie de rire, ce qui ne lui faciliterait pas la tache pour laisser passer son don inapercue.
Elle remarqua également au bout d'un certain temps le petit ruban noir accroché au poignet de la jolie jeune fille. Ne tilta pas pour autant d'ailleurs. et commençant à déballer sa glace, répondit de ce même ton poli et courtois, souriante.
" Oui, je viens d'arriver à l'instant mais je mourrais de faim. " Elle ne fit aucune référence à cet étalage de divinités dont avait parlé la jeune fille. "Ta viande ne te convient pas? Tu peux finir mon poulet, si tu veux. Enfin, si tu aimes ça. Je n'en veux plus."
Satisfaite, elle mit l'emballage de son cornet sur le côté de son plateau et passa sa langue sur la glace verte (ayez pitié, aucune pensée sur les pubs de glaces, Ania ne souhaite pas spécialement activer des orgasmes lors de son repas).
" Je m'appelle Ania, et toi? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ley Nah Hope

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 15/03/2010
Localisation : Dans un manoir en Cymru
Particularité : Vampire
Humeur : Sanglante

MessageSujet: Re: L'ode à la faim [Ania et un quelconque humanoide]   Lun 5 Avr - 18:49

Ley Nah aussi mourrait de faim. Cela faisait tellement longtemps qu'elle ne s'était pas servi de ses canines proéminentes, tellement longtemps qu'elle n'avait pas arraché de cris de douleur à un pauvre petit garçon sans défense, tellement longtemps qu'elle n'avait pas pris de vrai repas sanglant. La cruauté, le coeur de pierre et le sang noir de vampire dont elle ne cessait de se vanter les mérites n'avaient plus aucune utilité ici, étant donné qu'elle ne pouvait pas s'en servir quand bon lui semblait.

Surement intriguée par l'étrange combat que Ley Nah menait contre cet ingrat morceau de viande, la petite rousse lui proposa gentillement de lui céder son plat avant d'avoir la courtoisie de se présenter. Poulet disait-elle ?
« Jeune poule ou jeune coq, oiseau de basse cour de la famille des gallinacés. »
Plumage blanc, forte odeur, sang très gouteux mais peu nourrissant. Ley Nah connaissait bien les propriétés de cet animal : le nombre de kilomètres qu'il pouvait parcourir avant de tomber d'épuisement, la valeur nutritionnelle d'un centilitre du divin fluide vermillon qui alimentait ses vaisseaux sanguins ou encore la meilleure manière de lui ôter la vie sans abimer ses belles plumes blanches. La blondinette se pencha légèrement vers l'assiette d'Ania pour observer la chose. Pas d'ailes, pas de bec, pas de cris, seulement un bout de cuisse que l'on s'était acharné à passer et repasser au four. Apparemment Osiris avait déjà fait son boulot depuis longtemps. La vampiresse, ne pouvant pas manger de poulet mort et cuit, fut obligée de refuser l'offre de sa camarade. Même si ce plat la répugnait moins que la viande pour laquelle elle l'avait opté. Dire qu'elle n'avait fait ce choix pour pour la forte odeur de sang qu'il dégageait ...

« Oui , la  'chose' que j'ai dans mon assiette ne m'a pas vraiment l'air comestible. Je ne sais pas si Osiris s'occupe aussi des animaux, mais en tout cas c'est très gentil de ta part. Seulement .. je ne suis pas fan de poulet  .. mais merci quand même !»

Réplique qu'elle fut suivre d'un rire. Mais d'un rire légèrement différent de ses autres rires chantants et agréables. Un rire bas et gêné. Notre belle et puissante Ley Nah ... être gênée ? Hé oui , c'est possible. Les SangNoirs avaient beau être une race supérieure à celle des humains, il y avait certains domaines où les pauvres étaient complètement dépassés et perdus. Toutes ces choses qu'ils ne pouvaient pas saisir ou comprendre à cause de leurs particularités. Voilà que sous les yeux émerveillés de la petite Ley Nah , Ania attaquait son dessert. Un joli marchin vert qu'elle semblait apprécier fortement.

« Ania ? Tu as un très jolie prénom en tout cas ! Moi c'est Ley Nah Hope, enchantée.»

Hope. Il fallait qu'elle attache son nom de famille à son prénom. Ley Nah Hope. Lorsqu'elle se présenter, elle ne pouvait pas n'en donner qu'un sur trois, ils formaient un tout incassable, indestructible.
« C'est … euh ... et ça a un bon goût ... «  ça » ? »
Demanda-t-elle d'une petite voix, en pointant la chose verte que léchait Ania. Non pas qu'elle n'en avait jamais vu de sa vie, c'est juste qu'avant ce jour, jamais elle n'avait pris le temps de s'interroger sur la nourriture humaine. Parce que vous vous interrogez sur les croquettes dont se nourrit votre chat, peut-être ?
A l'entendre et à la regarder, Ley Nah avait vraiment l'air de débarquer d'une autre planète. Une planète ayant comme seuls habitants, des petites poupées de porcelaines aux cheveux transparents et au sang froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmlle-lenalee.skyblog.com
Ania

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 26/03/2010
Age : 25
Localisation : Dans une mer de trucs comestibles et sucrés
Particularité : Fais apparaitre des bulles de savon lors d'un fourire. Ou même d'un rire simple.
Humeur : Faim.

MessageSujet: Re: L'ode à la faim [Ania et un quelconque humanoide]   Lun 5 Avr - 20:07

Elle la regarda sans ettonement, comme si il était normal d'ignorer le gout qu'avait une glace menthe-chocolat (j'ai envie de dire sacrilège) et loucha elle même sur son dessert, et puis répondis sans animosité ni moquerie, se disant que personne même la plus jolie des créatures n'était parfait:
" Je peux t'apeller 'Ley'? " demanda t-elle d'abord avec un sourire avant de chercher sur sa glace un coin où elle n'avait pas croqué. " Et ça c'est un cornet à base de produits chimiques et de colorants alimentaires. "
Ania qui fait de l'humour.
En priant pour que Dieu détourne les yeux.
" Non, je plaisante."

Ha, ha.
" C'est une glace menthe-chocolat, c'est super bon, tu peux gouter si tu veux. "
Elle lui tendit le coin de la glace où elle n'y avait pas posée ses dents.

[ Exuse mes minuscules posts, je n'ai jamais été douée pour la longueur! > < ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ley Nah Hope

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 15/03/2010
Localisation : Dans un manoir en Cymru
Particularité : Vampire
Humeur : Sanglante

MessageSujet: Re: L'ode à la faim [Ania et un quelconque humanoide]   Mar 20 Avr - 1:11

Ley. Sans sa terminaison «  Nah » ? Étrange.
C'était un petit peu comme si Ley Nah s'amusait à appeler « Persephone » , Perse. Son modèle, l'impératrice de l'horreur et des flammes qu'est Persephone deviendrait alors ces nobles terres , qui à l'heure actuelle ne sont plus, et qu'autrefois, nous nommions Perse. Ou comme si elle s'attaquait à la terminaison « Na » de la grande Athéna pour ne la nommer qu'Athée. L'illustre déesse de la sagesse se transformerait immédiatement en ce drôle de nom commun, crée dans le seul but de donner unsouffle mélioratif au mot « impie ».

En tronquant un nom de la sorte, nous en créons un autre. Et ainsi, nous changeons la nature de l'être ou de l'objet à qui ce nom appartenait.
Alors si Ley Nah est une dangereuse et sensuelle vampiresse, qui ne considère les humains que comme de délicieux mets et qui exhibe ses jambes et ses canines en permanence, que serait Ley ? Une adolescente comme les autres, discrète et timide qui cacherait un terrible secret ? Ou pourquoi pas une jeune adolescente qui mettrait son don au service de la communauté, toute de bleu et de rouge vêtue, combattant le crime à coup de canine ?

En tout cas, la seule chose dont on pouvait être sur , c'est que ni Ley Nah ni Ley ne fut rassurée par la définition qu'Ania donnait à l'élément vert qu'elle tenait dans sa petite main. Apparemment, la jeune blonde s'était arrêté à la première phrase et n'avait pas vraiment fait attention au  « Je plaisante » qui suivait. Un plan B, d'accord, mais pas n'importe lequel. La nourriture des humains n'était peut être pas la meilleure des solutions. Son organisme n'allait surement pas supporter.

« Non merci , ça ira, finalement, je n'ai pas très faim, dit-elle en souriant, mais merci. Et oui bien sur que tu peux m'appeler Ley ! »

Premier surnom. Il faut dire que ce n'est pas vraiment le genre des Hope de donner ce genre de petits noms affectueux en apparence.

«Ho ! Et, est ce que je peux t'appeler ... euh ... »

Et nan, aucun surnom possible avec " Ania " bien trop court ! Les deux mains sur sa bouche, les joues toutes roses , et ce petit rire adorable que laissait échappé Ley Nah lorsqu'elle disait des bêtises. Une précieuse petite poupée aux grands yeux rieurs. " Mince, j'ai dit une idiotie " pensait-elle. Pour les surnoms, on a l'habitude ou on l'a pas ! Il faut dire que Ley Nah n'avait jamais vraiment eu " d'amis " . Jamais elle n'avait considéré les humains comme égaux à elle, toujours elle les avait réduit au simple statut de " plat ". Alors tout ce qui est surnom, soirée pyjama, meilleure amie, secret de filles et compagnie .. vous pensez bien !


[ T'en fais pas ^^ ! Ce n'est pas la quantité mais la qualité qui compte *phrase bateau* x) ! Et désolé pour mes 2 semaines de retard huhu ^^" ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmlle-lenalee.skyblog.com
Ania

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 26/03/2010
Age : 25
Localisation : Dans une mer de trucs comestibles et sucrés
Particularité : Fais apparaitre des bulles de savon lors d'un fourire. Ou même d'un rire simple.
Humeur : Faim.

MessageSujet: Re: L'ode à la faim [Ania et un quelconque humanoide]   Mar 20 Avr - 21:10

Ania sourit à l'écoute du rire de Ley, s'attaquant avec un appetit d'ogre qui sait se tenir au cornet de sa glace, sorte de biscuit au platre vaguement sucré. Plus elle avait en face cette top model de contes de fées, plus la petite rousse se trouver des défauts, le nez trop fin, les oreilles pas à la même hauteur, des boutons derriere les genoux ou encore une poitrine trop discrete. Elle ignorait si manger à la table d'une telle princesse était une réelle chance ou une tare qui lui resterait toute sa vie, elle qui était bien le genre de fille qui sait ses défauts mais qui ne trouve rien à en redire, bien dans sa peau, à l'aise dans son corps.
Distraitement et de ces doigts libres, elle se surprit à triturer ses méches en se demandant si ils ne seraient pas mieux longs ou alors avec une coloration.
" En fait 'Ania', c'est un surnom que me donne ma famille, en réalité je m'appelle Anita. Mais je préfère Ania. C'est plus léger." expliqua t-elle d'un ton détaché, après avoir avalé correctemnt sa bouchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ode à la faim [Ania et un quelconque humanoide]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ode à la faim [Ania et un quelconque humanoide]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RETRO: REPORTAGE Haïti les émeutes de la faim 2008
» la faim plus fort que l'amour
» Haiti : Michel Frost craint de nouvelles émeutes de la Faim
» Ils sont gros, ils sont forts et ils ont faim.
» [Tyrannia] La faim justifie les moyens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pension Lutwidge :: Bâtiment principal :: Self-
Sauter vers: