Pension Lutwidge

L'éternité, c'est long, surtout vers la fin.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Letters from the sky ( PV Miss meringue )

Aller en bas 
AuteurMessage
Israel Knopfer
Prince petit pois
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 26
Localisation : sous l'arbre à petits pois
Particularité : faiseur de petits pois
Humeur : rieuse

MessageSujet: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   Jeu 22 Avr - 21:56

http://www.deezer.com/listen-5644531

Il était midi, et le soleil très chaud avait dissuadé la plupart des élèves de quitter la protection climatisée du bâtiment principal. En longeant le parc, sous un soleil de plomb, Israel regrettait presque d'avoir proposé à Isabella un rendez vous à l'orée du bois. Il était en sueur et son t-shirt très fin collait à sa peau de façon désagréable. Il avait l'impression d'être une saucisse qu'on retourne sur un grill.
Il dirigea son regard vers le couvert des arbres. la luminosité était si forte qu'il plissa les yeux. À l'avenir, penser à se trouver des lunettes de soleil ( ou investir dans un couvre chef, on était pas non plus dans sous le soleil )
Quand il pénétra dans l'ombre fraîche des très vieux chênes, il ressentit un intense plaisir physique, et frissonna presque d'aise. Pendant quelques secondes, il resta dans un état d'hébétude bienheureuse, savourant simplement la douceur sous la ramure. Puis, avisant qu'Ill allait bientôt arriver, il avança encore de quelques pas, et s'assit à côté d'un buisson d'aubépine. Les minuscules fleurs blanches étaient encore en boutons serrés, et en les effleurant Israel songea qu'il aimerait revenir ici quand elles seraient épanouies.
Bientôt, cette attitude contemplative l'ennuya. Il s'allongea dans l'herbe, les bras croisés sous sa tête. De sa sacoche, il sortit son casque, un antique lecteur CD, et glissa au hasard une compilation qui ne portait pas de titre. Après quelques secondes ' Letter from the sky ' résonna à ses oreilles. Le jeune homme ferma les yeux, somnolant vaguement. Entre les trous des feuilles, quelques tâches de lumière tombaient sur sa tête, lui donnant un air étrangement angélique, comme une auréole de lumière. Mais Israel s'en fichait. Israel attendait Ill.
Qu'allait-elle lui dire? Ou plutôt, de quoi devait-il lui parler? Il fallait mettre des choses au clair. Réfléchir, ensembles. De quoi avaient ils vraiment envie? Amitié? Amour? Faudrait-il qu'ils s'évitent, qu'ils s'éloignent? Israel pensait savoir ce dont LUI avait envie. Mais dans le doute et pour éviter toute erreur, il la laisserait s'exprimer la première.
L'anxiété le gagnait de minute en minute. Intérieurement, il se réjouissait de ne plus se trahir à la moindre émotion. Depuis à peine une semaine que son don avait disparu, les choses avaient repris un cours étrangement normal. Lui qui avait attendu un grand bouleversement, rien ne semblait avoir changé. Tout de même, il ne se plaignait pas de cette nouvelle liberté...
Bon. Souffler à fond. Etre normal. ne rien dire ou faire qui porterait à confusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   Ven 23 Avr - 11:37

A midi, dans une semaine, sous le couvert du bois, hein?
Il en avait de bonnes, tiens.
Ça n'était pas comme si elle travaillait vraiment, elle. Elle n'était plus une étudiante, elle. Elle ne pouvait pas être libre quand elle le voulait ou sécher allègrement le travail, elle. Et bien sûr, elle n'était libérée qu'après midi, lorsque toutes ses tâches avaient été effectuées et que la bibliothèque avait été mise dans un ordre relatif, et devait reprendre le travail à une heure. Ce qui lui laissait une heure. Une très petite heure. Une heure minuscule. Pour tout ce qu'ils auraient à se dire, cela ferait sans doute un peu insuffisant.
Ill' poussa un soupir sonore.
La joue posée sur sa main repliée, son coude sur le bureau, le regard plongé au loin et l'autre main en train de triturer distraitement la petite sonnette de l'accueil, elle jeta un coup d'oeil à l'heure. Onze heures cinquante-sept. Trois minutes. Trois petites minutes de plus à s'ennuyer à son accueil vide, et elle pourrait courir vers son destin. En espérant qu'un élève retardataire n'arriverait pas dans les trois prochaines minutes pour rendre un livre avant la fermeture de la bibliothèque. Dieu, ce qu'elle s'ennuyait! Le moins que l'on puisse dire, c'était que la bibliothèque n'était pas excessivement fréquentée, dans cette Pension. Elle était pourtant immense et très bien fournie, mais les élèves d'ici ne devaient pas avoir l'esprit particulièrement littéraire, car on en voyait trop peu pousser la porte de la bibliothèque. Peut-être faisait-elle un peu trop vieillot? songea-t-elle paresseusement. Il faudrait peut-être songer à quelque chose pour la revaloriser dans l'esprit des élèves. Remarque, ça lui faisait du travail en moins, mais elle s'ennuyait vraiment, et la compagnie du bibliothécaire n'était pas sa préférée, très étrangement. Coup d'oeil à l'heure. Encore deux minutes et elle laisserait l'accueil au bibliothécaire en chef. Ils se partageaient la pause midi des élèves, il restait là de midi à une heure, et elle de une heure à deux heures, histoire d'avoir le temps de se nourrir quelque peu, eux aussi. Ce qu'elle était poussiéreuse, cette bibliothèque... Oui, résolument, il faudrait faire quelque chose pour la remettre un peu à neuf. Lutwidge avait sûrement repris la très vieille bibliothèque qui devait déjà exister dans le bâtiment et y avait fait quelques aménagements minimes. Peut-être faudrait-il changer les étagères? Et puis ce papier peint faisait tellement vieillot...
Long soupir.
Ill' s'étala sur la table d'un air désespéré. Allez, pense à autre chose ma grande. Pas à Israel. Paaaas à Israel. Ni à sa petite soeur. Ni à la discussion que vous allez avoir, tout à l'heure. Tooooout se passera bien. Vas-y ma belle, l'auto-persuasion y a que ça de vrai. Ill' grommela vaguement quelque chose, se passa une main dans les cheveux et se redressa, jetant un regard de battante - ou du moins ce qu'elle espérait ressembler à un regard de battante - vers une vieille affiche décolorée qui la dévisageait au dessus de son bureau, et se leva résolument. Dans deux minutes, c'était midi. Un élève n'arriverait sans doute pas d'ici là. Il fallait être prête.
Froncement de sourcil.
Elle avait l'impression de se lancer dans Koh-Lanta, là.
Avec un petit rire intérieur, elle enleva la baguette qui retenait ses cheveux en chignon et le refit plus correctement, s'appliquant à en presque tirer la langue. Ceci fait, elle réajusta un peu le col de sa robe et attrapa son gilet, ré-enfilant les ballerines qu'elle avait ôtées pour être plus tranquille ( pas très professionnel, je sais ) et jetant un nouvel oeil à l'heure. Cinquante-neuf. Plus qu'une minute. Une toute petite minute. Elle chercha vaguement un miroir des yeux, se douta qu'il y avait fort peu de chances qu'elle en trouve un ici, et contourna le bureau pour pouvoir sortir dès la première sonnerie. Il ne manquerait plus qu'elle rate Israel, tiens. Si elle arrivait en retard et qu'il était déjà parti, elle aurait l'air fine.
Lorsque la cloche résonna enfin, elle ne prit même pas la peine d'attendre son chef et était dans le couloir avant que la première sonnerie ait fini d'égrener son chapelet de notes insupportables. Dans les étages, au dessus d'elle, on entendait déjà le raclement des chaises, des agendas qui sont sortis, des profs qui tentent vaguement de dire quelques mots à leurs élèves avant qu'ils ne fuient pour la pause déjeuner. Elle fit trois pas dans le couloir, remit sa ballerine en place avec un froncement de sourcil, traversa le hall carrelé en trottinant, et passa les portes pour pénétrer dans le parc.
Ce qu'il cognait, seigneur dieu! Dire qu'on n'était qu'en avril. Ca promettait pour la suite, tiens. Elle cligna des yeux sous la lumière aveuglante et protégea ses yeux de ses mains, s'avançant dans l'herbe à pas précautionneux pour ne pas se prendre un arbre tout en cherchant le lieu où l'attendait Israel. Sous le couvert de bois, sous le couvert du bois... Il était marrant tiens, il était grand ce bois. Y a que dans les dessins animés et dans les films à l'eau de rose du dimanche que la fille met pas trois heures à galérer pour savoir où l'attend le prince charmant.
Ill' soupira et, prenant son mal en patience, se décida à enlever son gilet qui commençait déjà à lui porter chaud, sans parler de ses collants qui seraient bientôt obsolètes, s'avançant vers le couvert du bois. Au moins, il faisait beau. On pouvait accorder ça à ce rendez-vous. Lorsqu'elle fut près des arbres, elle s'arrêta, remettant une mèche en place, et se cachant à l'ombre des arbres, continua son chemin jusqu'à ce qu'elle croise une jambe.
Quelque peu intriguée, elle contourna le tronc derrière lequel disparaissait cette jambe, au demeurant fort fine et élégante, et naturellement, tomba sur le bel Israel endormi entre les feuillages. Mettez ça au féminin, ça lui rappelait un conte, étrangement. Le bel au bois dormant... S'il avait les cheveux longs, ce serait tout à fait parfait.
Elle s'arrêta un instant en le voyant, légèrement troublée. Était-il endormi? L'attendait-il depuis longtemps? Elle fit quelque pas pour se rapprocher de lui, ses pieds crissant sur le feuillage, et se pencha sur le jeune homme, très légèrement.
" Hum... Hello? " tenta-t-elle d'une voix maladroite avec un petit signe de la main, ne sachant pas exactement s'il était endormi ou réveillé, sans voir les écouteurs qu'il avait enfoncés dans les oreilles. Elle eut un petit sourire.

[ Ne me demande pas pourquoi j'ai fait un pavé, je ne le sais pas o____o'
Sinon en fait, la robe d'Ill' ressemble vaguement à celle-là : https://www.youtube.com/watch?v=1A1QedLz4v4 . Avec ce col blanc, mais plus petit donc plus discret, et la robe n'est pas rouge mais bleu marine. Voilà, cette précision ne sert à rien mais j'avais cette robe dans la tête, il fallait qu'un de mes persos la porte xD ( en fait ça ne se voit pas dans la vidéo, mais c'est même pas une robe, c'est moi qui en fait une robe ) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israel Knopfer
Prince petit pois
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 26
Localisation : sous l'arbre à petits pois
Particularité : faiseur de petits pois
Humeur : rieuse

MessageSujet: Re: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   Ven 23 Avr - 18:14

( moi j'aime les pavés! xD allez, en bonus, tu as le scann de ma version papier du post. )


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   Mar 27 Avr - 23:36

Ill' hésita quelques instants sur la marche à suivre. Il n'était pas tellement dans son habitude de s'asseoir à même le sol, d'autant plus sur la terre d'un bois, mais le sol ne semblait pas sale et semblait même relativement agréable, aussi se dit-elle que pour Israel, elle ferait bien ce sacrifice - d'autant qu'elle se voyait mal rester à discuter avec lui là, appuyée au tronc d'un arbre tandis qu'il serait assis par terre. Relevant un peu ses cheveux pour qu'ils ne lui tombent pas sur le visage, elle s'assit maladroitement sur les genoux, puis posa ses fesses au sol, laissant ses jambes pliées à ses côtés reposer sur la terre parsemée d'herbes vertes. Il est vrai qu'on était bien mieux ici, à l'ombre, que sur le soleil qui tapait dans tous les jardins de l'établissement. Ce n'était pas un mauvais endroit pour aller se reposer où discuter, songea-t-elle en levant le nez vers les feuillages ondulant doucement, qui formaient un toit de verdure au dessus de leur tête. Ben tiens. On se serait presque crus dans un disney. Elle replaça à nouveau ses cheveux - elle passait son temps à remettre ses cheveux en place, remarque. Une fâcheuse habitude qui surgissait lorsqu'elle était légèrement nerveuse, qu'elle avait le désir de bien plaire, ou même parfois lorsqu'elle était parfaitement détendue. Remettant donc ses mèches dans son chignon, elle se sentit enfin prête à avoir une discussion normale et civilisée avec Israel, et tourna la tête vers lui.
Il était beau.
Frappée de plein fouée par cette découverte soudaine, Ill' eut il faut l'avouer un moment de distraction imperceptible, ne pouvant s'empêcher d'étudier le spécimen durant cet instant. Dieu c'qu'il était beau! Ça devrait pas être permis ça, madame. Elle détailla un bref instant sa silhouette, comme si elle le revoyait après des années - ce qui n'était pas vraiment faux - puis se reprit avec un léger trouble, relevant le nez vers le visage d'Israel pour cesser de penser à des choses futiles ( bien que le visage d'Israel puisse être tout aussi bien source de pensées futiles du même acabit ) avec un petit rire mi-figue mi-raisin.
" Ha, ha. Tu n'as pas à t'excuser, je pense que c'était un peu confus pour nous deux " fit-elle avec un pauvre sourire. " J'ai cru comprendre que ta soeur avait une certaine affection pour toi d'ailleurs... "
Petit silence éloquent.
" Enfin. Je ne savais pas qu'elle avait un don, elle aussi... Passons "
Quelque chose semblait clocher dans sa discussion. Quelque chose d'indéfinissable, mais qui quelque part, la perturbait. Elle se comportait parfaitement, pourtant...?
Moment de réflexion.
Ah, oui. Elle ne rougissait pas, ne bafouillait pas, ne disait pas de bêtises. Forcément, ça la changeait. Avec un roulement des yeux intérieurs, elle tendit la main vers Israel.
" Je voudrais bien un peu d'eau, s'il te plait... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israel Knopfer
Prince petit pois
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 26
Localisation : sous l'arbre à petits pois
Particularité : faiseur de petits pois
Humeur : rieuse

MessageSujet: Re: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   Mer 28 Avr - 12:51

Il lui tendit la bouteille en essuyant sa mâchoire d'un revers de manche. Il avait noté un imperceptible moment de stupeur, mais peut être était-ce son imagination.
" Oui, ma soeur m'aime beaucoup... " commença-t-il sur un ton d'excuse. " Pardonne là. Nous avons reçu une éducation très dure, elle et moi, et nous avons été un soutien mutuel pendant très longtemps... Elle fait une fixette pour le moment, mais ça passera avec l'âge je pense. "
Israel était persuadé que Rachel avait prospecté en douce pendant toute la semaine. À l'heure qu'il était, elle devait sûrement tout savoir à propos d'Isabella, de prénom de ses arrières grands parents à la couleur de ses chaussettes.
Il resta silencieux quelques instants. Ils étaient bien, là. Dans ce décor trop joli pour être vrai. ça empestait la douceur de vivre.
" Bon " - Il y avait beaucoup de choses dans ce ' bon ' anxiété, impatience, désir d'en finir, désir de continuer, je ne sais pas trop à vrai dire... - " Bon. Même si j'aimerais vraiment bien ça, tu te doutes que je ne t'ai pas fixé de rendez vous pour un picnic sur l'herbe. 'Faut qu'on parle. "
Il avait l'impression d'aller trop vite, de bousculer les choses. Il se redressa, s'assit en tailleur, en s'approchant un peu d'Ill, mais pas trop. Il passa la paume dans ses cheveux avec un espèce de tract inhabituel.
" Enfin. Ce que je veux dire... Voilà Ill. Je t'aime beaucoup. Je ne sais pas quel genre d'amour c'est, en fait. - Enorme mensonge mes amis, il sait, mais il crèverait plutôt que de l'avouer - Bref. Ce que je veux dire, c'est que j'aimerais ton sentiment sur le sujet. Qu'importe ce que tu choisis de faire, je me plierai à ce que tu juges bon pour toi. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   Jeu 13 Mai - 20:27

Ill' prit une brève gorgée d'eau et baissa à nouveau la tête avec un petit rire nerveux, refermant le capuchon de la bouteille avec langueur. Les mots d'Israel provoquaient en elle de plus en plus de nervosité, au fur et à mesure qu'il exposait les faits de sa voix pourtant calme et posée. Ça ressemblait à un problème de maths leur histoire, vu comme ça. Ca paraissait trop calme. Trop officiel. Trop normal pour qu'elle s'en sorte. Elle qui était habituée aux relations bizarres et conflictuelles, ambigües et fonçant généralement droit dans le mur, maintenant qu'on lui demandait d'expliquer ce qu'elle ressentait, s'en trouvait bien incapable. Elle reposa la bouteille sur le sol, s'échinant à la faire tenir debout un peu trop longtemps pour qu'Israel ne comprenne pas qu'elle cherchait à gagner du temps pour ne pas répondre tout de suite. Finalement, après un instant de réflexion, elle releva un visage orné d'un sourire bizarre vers lui.
" J'ai l'impression d'être au catéchisme " fit-elle donc d'un air d'excuse, lâchant la bouteille qui tomba néanmoins sur le côté avec un petit 'pouf'. Elle lui jeta un regard, puis se consacra au feuillage, triturant ses mains comme si elle devait dire quelque chose qui avait du mal à passer au niveau de sa gorge. Dans son cas, c'était surtout qu'elle ne savait pas quoi dire. Elle tordit un peu la bouche dans une moue ennuyée.
" C'est que... Je ne pense pas savoir, moi non plus. " Elle le regarda, en fronçant les sourcils. " Et puis c'est quoi cette manière de me laisser tout le choix de notre relation? Si y a que moi qui choisit, c'est pas juste " fit-elle sans s'apercevoir de combien ses mots faisaient enfantin. " Je n'ai aucune idée de la manière dont je t'aime, c'est... "
Elle laissa un blanc pensif. Elle avait la gorge sèche.
Cette fois, il allait falloir qu'elle soit sincère. Ça valait mieux pour tous les deux.
" Tu... Tu m'as manqué, ça je le sais... " hésita-t-elle, commençant à prendre une légère teinte rosée. " Et je sais aussi que j'aime bien quand tu... enfin " Elle regarda ailleurs. " Quand on s'embrasse quoi. Et... "
Instant en suspens.
Elle fronça encore les sourcils.
" Mais enfin, j'en sais rien, moi! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israel Knopfer
Prince petit pois
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 26
Localisation : sous l'arbre à petits pois
Particularité : faiseur de petits pois
Humeur : rieuse

MessageSujet: Re: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   Jeu 13 Mai - 21:49

Israel la fixa quelques instants. Incrédule. Donc, elle aimait qu'ils s'embrassent. Lui aussi ceci dit. Mais enfin...
Un fou rire le prit.
Ill avait le pouvoir magique de provoquer chez lui une hilarité systématique. C'était plus fort que lui. Il suffisait qu'elle ouvre la bouche pour qu'il sente sa mâchoire se crisper et qu'il soit agité de soubresauts nerveux. La gêne? Il n'en savait trop rien. Mais au fond, ça lui faisait du bien.
" C'est normal. Je suis fil d'un abominable rabbin intégriste, n'oublie pas. J'avais une kippa et un châle de prière dans le temps. "
Il était parfaitement sérieux. L'espace de quelques secondes, l'évocation de ces vieux souvenirs lui firent froncer les sourcils. Puis, d'un geste énergique, il balaya le spectre du passé et reprit une gorgée d'eau.
" Tu vois, le problème, Ill - Petit blanc mental. Il n'avait pas souvenir de l'avoir déjà appelée par son prénom auparavant. Voyons, était-ce possible...? - Le problème, c'est que je me promets que je vais te faire mon beau sourire de gentleman et garder mes mains dans tes poches. Oui, c'est ce que je me promets. Et quand je te vois tout se casse la figure. J'oublie les trucs intelligents que j'étais sensé dire et j'ai envie de t'embrasser. Ce que je fais, en général. "
C'était sorti tout seul. Il rougit légèrement. Son coeur manqua un battement et il sentit le bout de ses doigts, très froid, un peu tremblant. La témérité de ses propres paroles lui semblait suicidaire.
" C'est très physique. Quand je te vois, je te veux. ça n'a rien de sexuel ( enfin, pas toujours, songea-t-il, et cette pensée le fit rougir encore plus ) j'ai envie de me sentir proche de toi. "
C'était ça. Il avait mis le doit dessus.
Comble cette distance qu'il y a entre nous et qui me met si mal à l'aise.
Amour? Tout ce qu'il savait, c'était qu'il avait un besoin désespéré de sentir entre eux un lien, quand il n'y en avait pour l'heure aucun. La serrer, la toucher, toutes ces choses, lui donnaient l'impression d'avoir prise. D'établir un contact.
" Quitte à choisir... Tant pis si ça ressemble à rien. On y va.. Comment ils disent...? Ouais. Au feeling. À l'instinct. "
Qu'elle fasse ce qu'elle voulait, tant qu'elle ne partait pas. Tant qu'elle ne le laissait pas tout seul.


( désolée, Israel est bizarre xD )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   Dim 16 Mai - 20:57

Ill' releva le regard vers lui. C'était un regard un peu fragile, pas un regard de petite fille afghane devant son photographe ou de chaton qui vient de naître, non, c'était plus subtil que ça. C'était un regard hésitant, pas très sûr de lui mais qui tentait de le paraître, comme une chandelle qui vacille un peu, c'était un regard qui demandait qu'est-ce qu'on va faire? Qu'est-ce qu'on va faire de nous, de notre envie de nous embrasser et de nous rouler dans l'herbe tous les deux, hein? Qu'est-ce qu'on va en faire?
Elle avait chaud.
Elle se mordit les lèvres.
" Je... "
Je quoi?
Un sentiment bizarre. Comme un très grand vide à l'intérieur du ventre, pas désagréable le vide pourtant, elle avait l'impression que ses doigts fourmillaient, qu'il y avait du vent qui sifflait dans sa tête, comme une petite musique stupide, elle voulait bouger, n'importe quoi, mais ne pas rester immobile comme ça à essayer de comprendre quelque chose de concret dans les mots que prononçait Israel.
Y avait rien de concret. Y avait rien de défini entre eux. Cette certitude la heurta soudain. Ca marchait pas avec des codes, avec des règles. Ca marchait comme ils le voulaient, à l'instant où ils le voulaient. Mais ça marchait. Parce que la plupart du temps, ils voulaient la même chose.
Son visage s'orna d'un petit sourire. Aussi vacillant que son regard, il n'était pas sûr de lui, on aurait dit qu'il pouvait se casser la figure à chaque instant, qu'il pourrait s'enfuir si elle prenait peur.
" ... je crois que ça ne me gêne pas trop d'y aller au feeling " fit-elle avec sur ces lèvres toujours ce petit sourire, tandis qu'elle se rapprochait de lui. " Je crois que ça ne me gêne pas de ne pas trop savoir ce qu'on fait ni d'aller nul part, ni que tu ne gardes pas tes mains dans tes poches quand tu me vois ni de ne pas comprendre vraiment ce qui se passe. Je pense. Parce que pour le moment, on peut faire comme on veut... Et on verra bien ce que ça donne, non? "
Elle remit une mèche, un peu timide. Et se penchant vers lui, l'embrassa, juste brièvement, une fraction de seconde, comme si elle voulait voir ce que ça faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israel Knopfer
Prince petit pois
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 26
Localisation : sous l'arbre à petits pois
Particularité : faiseur de petits pois
Humeur : rieuse

MessageSujet: Re: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   Dim 16 Mai - 21:32

Juste une fraction de seconde. Trop court pour lui.
Prudemment, comme le chat qui a peur d'effrayer la souris, il se coula vers elle. Son regard était avide, pénétrant. Il la prit dans ses bras, se collant contre elle, tout contre elle. Ill, toute droite, et lui qui l'étreignait de côté, leurs épaules se touchaient. Ses mains glissèrent dans son dos. Son menton reposant dans le creux de son cou. Il ferma les yeux. Il était content qu'Ill approuve son idée. Et pourtant, il ressentait un petit fond de tristesse...
" Ill... "
Ill quoi? Il embrassa son menton, la ligne de la mâchoire. Les arbres craquaient gentiment au dessus d'eux. Sous un brin d'herbe, un énorme scarabée bleu tentait de se remettre sur le ventre, roulant de part et d'autres. Israel laissa retomber sa tête sur l'épaule de la jeune femme. Par jeu, il lui souffla dans le cou.
Il se sentait très sage. Bizarrement, ce ' feu vert ' ne le rendait pas beaucoup plus entreprenant. Au contraire. D'un coup, il avait simplement envie d'une franche conversation. Il y avait beaucoup de choses qu'il aurait voulu savoir.
Il s'allongea précautionneusement dans l'herbe, l'entraînant avec lui. Le moins de distance. Il voulait le moins de distance possible. Qu'elle fasse de lui son matelas si ça lui chantait, mais qu'elle ne le lâche pas.
" Héhé, désolé, je te tiens je ne te lâche plus. "
Il avait l'air content. La tête d'Ill reposait à présent sur son torse.
" J'espère que je ne suis pas trop inconfortable. Le problème avec les êtres humains c'est qu'ils sont pleins d'os et... Mais on s'en fout. "
Complètement.
" Parle moi de toi. Alors, cette année de liberté? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   Lun 24 Mai - 23:44

Elle eut un petit rire amusé et étonné lorsqu'il les fit tomber par terre, comme étonné par lui-même, je suis capable d'avoir des petits rires amusés moi? Des petits rires légers et idiots comme ceux des filles qui se collent à leurs copains dans les couloirs, glissent les mains dans les poches de leur sweat et ont une petite moue mignonne quand ils les embrassent. Je suis capable d'être une fille comme les autres, moi aussi, Isabella Lisbeth Rosaline, du haut de mes dix-neuf ans et de mon inexpérience totale en matière de relations amoureuses et humaines en général. Je suis capable de me blottir contre Israel, juste là, comme ça, sans me soucier de tacher ma robe ou de ce que quelqu'un nous voie, de le relever le nez vers lui, de frissonner quand il embrasse doucement ma peau, comme s'il avait peur de m'abîmer.
Mon dieu, moi aussi, je suis capable d'être terriblement niaise.
Isabella se resserra contre le bel Israel, ses lèvres amusées s'étirant encore plus dans un léger sourire de chat. Elle se sentait un peu stupide. C'était peut-être la chaleur. C'était peut-être Israel. C'était peut-être l'amour. C'était peut-être sa voix qui débitait des âneries mais qu'elle aimait bien entendre, elle l'entendait vibrer dans sa gorge juste à côté de son oreille. Ca lui donnait envie de ronronner cette stupidité-là. Elle était bien là, pour une fois, loin de toutes ses angoisses, loin de tous ses préjugés, loin de tout ce qui lui faisait peur et lui donnait envie d'enfiler à nouveau son masque d'impératrice. Pour cette fois, juste pour cette fois, elle voulait être Ill', ou Isabella, sans nom à rallonge, juste quelques petites lettres pour qu'elles se glissent plus facilement entre ses bras. Il l'apaisait. Lui donnait envie de laisser tomber les barrières, les manières, les habitudes, les craintes et tout ce qui entravait son regard et ses mots lorsqu'elle parlait. Elle le regarda, avec un air reconnaissant tout au fond du regard.
Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas regardé quelqu'un de cette manière. Sincèrement.
" Je suis allée voir mes parents, d'abord " fit-elle en se blotissant à nouveau dans son bras, décrochant leurs regards comme on dégraphe une attache métallique. " Pas vraiment pour des retrouvailles familiales émouvantes. On a jamais été très câlins, ma famille et moi " fit-elle d'un petit ton détaché et amusé. " En fait, je mourrais d'envie d'aller leur dire leurs quatre vérités. Ca faisait à peu près huit ans que je les préparais dans ma tête, donc j'ai sauté dans le premier train " Haussement d'épaules. " Je crois qu'ils ont mis un moment à me reconnaître. Au début j'avais pensé à un truc grandiose comme leur faire croire que je faisais exploser la maison, mais j'étais trop fatiguée sur le moment, j'leur ai juste dit tout le mal que je pensais d'eux et... "
Elle fit une légère moue et releva le nez vers Israel comme pour se justifier.
" Ce sont mes parents qui m'ont envoyée aux As. Je leur ai pas pardonné. J'avais dix ans, onze ans, je sais plus trop... Quand mon don est apparu je maîtrisais rien. Au début on a cru que je tombais malade, puis j'ai commencé à avoir des visions, tout ça... " Elle agita une main pour écarter la chose de la main. " Une vrai Jeanne d'Arc. Tout ce que j'imaginais prenait réalité. Y compris les cauchemars. Au début ils pensaient que c'était la fièvre, c'est quand ils ont commencé à voir eux aussi mes cauchemars que ça s'est gâté " Elle eut un petit rire. " Pour la famille ça le faisait un peu mal d'avoir une gamine hystérique dans la maison, mais forcément plus aucun médecin ne voulait s'approcher d'ma chambre alors... " Elle laissa une moue songeuse. " J'y suis restée. Longtemps. C'est dur d'aimer encore ses parents quand ils t'enferment pendant un an dans ta chambre pour que tu ne fasses pas tâche lors des dîners mondains. Enfin... "
Elle eut un rire gêné et se tripota les cheveux. Elle avait peut-être un peu trop parlé, à présent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israel Knopfer
Prince petit pois
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 26
Localisation : sous l'arbre à petits pois
Particularité : faiseur de petits pois
Humeur : rieuse

MessageSujet: Re: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   Mar 25 Mai - 14:37

Israel n'avait jamais vraiment prospecté sur le passé d'Isabella, mais il se doutait bien que c'était quelque chose du genre. Du style grande bourgeoisie crispée sur ses privilèges, ou plutôt petite noblesse ruinée. La particule évoquait tout de suite pour lui quelque chose de dépassé, d'obsolète, presque rétro. Un peu comme si la noblesse était passée de mode un ou deux siècles plus tôt et que ce qui restait de l'aristocratie française pourrissait au fond des châteaux de la Loire.
En revanche, ce qui le surprenait d'avantage, c'était que des parents aient pu abandonner leur toute jeune fille de cette façon. Lui avait plutôt souffert d'un excès de prévenance, et ce renversement de vapeur lui semblait contre nature.
Il lui prit la main, et sa paume blanche disparut dans la sienne, qui était très brune. Il lui taquina les doigts, et, le plus naturellement du monde, se pencha vers elle et lui donna un long baiser. Il se sentit frissonner comme un môme et sa main s'attarda sur les épaules de la jeune fille, son cou, qui était tellement doux et frais qu'on aurait dit la peau d'une pêche.
" Et après? J'imagine que tu n'as pas campé sur les ruines pendant un an? "
Il n'y avait aucune cohérence entre ses gestes et ses paroles. La conversation avait le tour des souvenirs de vacances qu'on évoque entre gens bien nés lors des tea party. Mais ses caresses étaient moins sages et terriblement désinvoltes, comme un petit garçon qui toucherait sans savoir.
" Je ne sais pas pourquoi, mais je t'imagine très mal avec un panama explorant les jungles tropicales... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   Mar 25 Mai - 22:00

' Etrange, effectivement ' fit-elle d'un air amusé. ' Non, non, la jungle tropicale, très peu pour moi. Comme tu l'as peut-être remarqué, je n'apprécie pas vraiment de manière excessive la chaleur alors... '
D'ailleurs il commençait à faire un peu chaud pour elle. Juste un petit peu. Heureusement il y avait les baisers d'Israel et ses lèvres froides pour rafraîchir ses lèvres, satisfaire sa soif. Pour la faire se sentir bien dans ce trou de verdure ou ne chantait aucune rivière mais qui était bien charmant tout de même. Ce même sourire amusé et presque surpris s'étira légèrement plus sur ses lèvres. Elle aimait les doigts qu'il glissait dans son cou, sa gorge qu'il caressait distraitement comme s'il ne s'en rendait pas compte. Elle se serra un peu plus contre lui, accrochant ses pieds aux siens d'un air mutin. Ca n'était pas aussi poisseux qu'elle l'avait imaginé, de se serrer contre quelqu'un de cette manière.
' Non, au départ j'avais pensé faire un tour au Japon ' fit-elle avec un froncement de sourcil léger, comme si elle se rappelait quelque chose de fâcheux. ' J'avais une amie qui était japonaise. Enfin. Une jeune femme qui était venue me voir pendant cette année où j'étais restée dans ma chambre, une des seules précences humaines véritables que j'aie connu lors de cette année, en dehors de la bonne qui m'apportait à manger ' fit-elle songeusement. ' Elle n'avait pas peur de mes cauchemars, elle... Ca l'amusait plutôt. Peut-être parce que les japonais n'ont pas la même manière de penser que nous. Quoi qu'il en soit, c'est grâce à elle si je ne suis pas réellement devenue folle et j'avais dans l'idée de la retrouver, mais les billets pour le Japon sont horriblement chers et ni moi ni mes parents ne connaissions son nom complet, c'était une entreprise désespérée ' Elle haussa les épaules. ' Mais cette fille était un vrai extra-terrestre. Elle avait pas l'air de ce monde, je suis sûre que le jour où j'aurais vraiment besoin d'elle, elle réapparaitra comme par magie. ce serait tout à fait son style '
Elle réfléchit un instant, puis sembla soudain se rappeler d'une chose importante.
' Tiens, d'ailleurs! C'est quoi exactement cette histoire de pension éternelle? Juliette m'en a un peu parlé mais... ' fit-elle en se mordant les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israel Knopfer
Prince petit pois
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 26
Localisation : sous l'arbre à petits pois
Particularité : faiseur de petits pois
Humeur : rieuse

MessageSujet: Re: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   Mar 25 Mai - 23:24

Il haussa les sourcils.
" je pensais que tu venais d'une famille fortunee ou quelque chose comme ca. C'est ton maintien... '
Il se crispa legerement lorsqu'elle lui posa LA question. Le probleme n'etait pas precisement d'ordre temporel, pour l'heure, le probleme etait qu'elle avait vu JULIETTE, et que cette gamine etait belzebut et staline et jesus reunis ( les juifs et jesus, une longue histoire... ) et que Dieu seul savait ce qu'elle avait bien pu lui raconter, connaissant son beguin coupable pour Isabella.
" Nous ne grandissons plus. Les jours et les saisons suivent un cycle normal mais nous nous ne vieillissons pas. Mes ongles et mes cheveux et ceux de Juliette aussi, ceux de tous les autres en fait. Ils ne poussent pas. La moindre coupure peut tres mal tourner, on ne cicatrise pas non plus. "
Il soupira. Parler a Ill' fraichement debarquee du monde reel, tellement exterieure a toutes ces choses, tellement normale en fait, lui faisait plus de bien qu'il l'aurait cru.
" Je ne vois pas le but de la manoeuvre. Je ne sais pas si c'est une experience, parce que nous sommes des... - Il cherchait le mot en francais, en desespoir de cause le prononca en allemand, avant de trouver l'occurence exacte - des rebus de la societe, je suppose que pour eux cela suffit a faire de nous des rats de laboratoires. Ou alors s'il y a une autre cause, c'est tres tordu. "
Son expression etait fermee et amere. Il s'enfuirait. ca n'etait qu'une question de temps.
" tu devrais demissioner tant qu'il en est encore temps, en faisant comme si tu n'avais rien remarque. "
Il grogna. Le depart d'Ill etait une perspective desagreable. Elle lui faisait l'effet d'une bouffee d'air. Il ferma les yeux et ressera un peu son emprise sur la jeune femme.
" je ne te serre pas trop? "
Et il pensait ' embrasse moi '
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   Dim 30 Mai - 12:22

Ill' leva le nez de son cou pour pouvoir le regarder.
" Non, non. c'est bien comme ça. " l'assura-t-elle d'une voix de petite chose mignonne. Elle eut un petit rire. " Pour une fois que j'aime bien que quelqu'un me serre dans ses bras "
Elle le regarda un instant, puis reposa la tête dans son cou, tranquillement. Ca faisait du bien d'etre tranquille. Elle était bien consciente que cette histoire de pension aurait du l'effrayer, l'horrifier même, qu'elle aurait du se rendre compte tout de suite que d'après ce que disait Israel, elle resterait coincée ici pour toujours, mais elle n'avait pas envie de s'en soucier tout de suite. Il y avait la nuit ou les longues heures d'ennui à la bibliothèque pour ce genre de choses. Là, tout d'un coup, elle n'avait plus vraiment envie de parler de choses sérieuses. Elle savourait lentement ce relâchement inhabituel, cette douceur innattendue qui la prenait et qu'elle goûtait semble-t-il pour la première fois.
" Si c'est vraiment le cas, enfinn si cette pension enferme vraiment ceux qui y rentrent, je ne pensent pas pouvoir démissionner si facilement " fit-elle néanmoins après un instant de réflexion. " Et puis de toute façon, je n'ai pas vraiment d'endroit où aller, et puis avec tous les dons qu'ont les enfants de cette pension, il doit bien y avoir un moyen de renverser la directrice non? On en a parlé avec Juliette. Rien qu'avec son don à elle, s'il est bien utilisé, on pourrait soulever des montagnes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israel Knopfer
Prince petit pois
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 26
Localisation : sous l'arbre à petits pois
Particularité : faiseur de petits pois
Humeur : rieuse

MessageSujet: Re: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   Dim 30 Mai - 22:13

" J'y ai réfléchi. Mais ça soulève beaucoup de difficultés. Déjà, les élèves ont l'air complètement inconscient de ce qui se passe ici. Je ne sais pas s'ils se voilent volontairement la face, mais en tout cas, pour les fédérer au point de renverser la directrice il faudrait qu'ils réalisent leur situation. Et pour ça, il faudrait attirer leur attention, ce qui implique que la direction serait tôt ou tard au courant. On est désorganisés, on ne peut pas agir facilement... "
Et puis, une fois sortis, qu'auraient-ils fait? Ils seraient rattrapés, enfermés, encore, exactement comme la première fois.
" D'ailleurs, lança-t-il d'un coup, pour changer de conversation, j'ai reçu un sms de Juliette. Tu es mignoooone toute rouge " se moqua-t-il en lui tapotant la joue de l'index. "
La petite fille avait commenté la photo à grands renforts de smileys et de points d'exclamation, et Israel avait longuement contemplé la photographie, un peu floue, un peu pixellisée, mais où l'on voyait très nettement les joues d'Ill s'empourprer. Qu'Isabella rougisse semblait un peu surréaliste. La grande, la glaciale, sa sérénissime Altesse de la Fontaine ne pouvait décemment perdre sa contenance pour le bénéfice gueux - ironie quand tu nous tiens... -
" Tu sais Ill, je...
Il avait longuement réfléchi. À propos de son don. Et maintenant il en était presque sûr
" Je n'en suis pas certain, mais je pense que la disparition de mon don a un rapport avec toi. J'en suis persuadé en fait. Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que c'est lié. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ill'
Mademoiselle Meringue
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 23/01/2010
Localisation : Sous ton lit.
Particularité : Illusionniste
Humeur : Confuse.

MessageSujet: Re: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   Dim 13 Juin - 1:24

Ill' donna un petit coup du plat de la main sur le front d'Israel, le haut de ses pommettes se teintant à nouveau d'une légère couleur rose - heureusement qu'ils n'étaient pas en plein soleil ou le bel Israel l'aurait sans doute immédiatement remarqué. Elle afficha une moue qui oscillait entre celle de la gamine qui boude et l'impératrice outrée par un scandale.
" La fourbe! Elle l'a vraiment envoyée... " grommela-t-elle en se promettant de tordre le cou à Juliette, la prochaine fois qu'elle la verrait. Ou, mieux, de confisquer son portable. C'était l'engin du démon, ce truc-là. Avec son aide, elle n'osait même pas imaginer combien de catastrophes Juliette avait pu provoquer. C'était pas pour rien qu'elle était dotée du don de destruction, la gamine.
Elle eut un bref soupir intérieur et tourna un visage un peu plus avenant vers Israel qui, les sourcils froncés, semblait en proie à une profonde réflexion. Elle l'écouta un instant, perplexe à son tour, se mordit le bout des lèvres en signe de réflexion.
" La disparition de ton don? Ca a été... Quand on s'est revus, là? " reprit-elle un peu plus lentement comme si elle voulait être sûre de ce qu'elle avançait. " C'est tout de même pas de me revoir qui a fait disparaître ton don, si? "
Elle eut un léger sourire narquois, amusée, se moquant un peu plus d'elle-même.
" Ou alors c'est le baiser de la jeune fille pure qui a libéré le prince aux petits pois de sa malédiction... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israel Knopfer
Prince petit pois
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 26
Localisation : sous l'arbre à petits pois
Particularité : faiseur de petits pois
Humeur : rieuse

MessageSujet: Re: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   Dim 13 Juin - 16:52

Il passa les bras sous sa tête, levant le nez vers les arbres pour éviter de croiser son regard.
" Bah... Figure toi que je me suis posé la question... "
Certes, c'était ridicule. Mais si on allait par là, le déluge de petits pois à chaque qu'il éprouvait une émotion forte n'était pas moins absurde. Il avait repassé, encore et encore, la séquence, elle, qui s'approche, puis ses deux lèvres, un peu gonflées, entrouvertes, sa main tirant son cou, et puis soudain, cette impression, cette euphorie, un poids qui disparaît au niveau de l'estomac... Il y avait un lien, il en était persuadé.
" Enfin... Tu devrais te méfier de Juliette. Je ne sais pas exactement ce que tu lui as dit ou ce dont elle est au courant, mais cette gamine maléfique m'a harcelé toute la semaine. Et Ill ceci et Isra cela, et bientôt elle va gambader derrière nous pour semer notre sillage de pétales de roses. Elle a déjà pris un malin plaisir à suggérer à toutes les jeunes femmes que je côtoie que ' mon coeur était pris ' je cite. Ridicule. "
Autant dire que tous les membres féminins de la pension se retournaient dans les larmes. Plus sérieusement, il espérait qu'il réussirait à éviter que des bruits ne se répandent. Les choses étaient déjà bien assez compliquées.
Il se releva doucement. Ses doigts s'attardèrent sur la naissance de la nuque, avant de jouer avec les boucles noires.
" Dis moi Isabella, quels sont tes horaires? "
Hé oui mes amis. C'était bien joli de se donner rendez vous en pleine nature et d'aller batifoler sous les sous bois. Mais à l'avenir cela risquait de s'avérer peu pratique.
" Je ne sais pas si nous aurons beaucoup d'occasions de nous voir, à l'avenir... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Letters from the sky ( PV Miss meringue )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Letters from the sky ( PV Miss meringue )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» miss petite bergere pot de colle ( evreux 27)
» Haïti Couronne une Nouvelle Miss
» Anastagia Pierre Américaine d’origine haïtienne couronnée Miss Florida USA 2009
» Miss Haïti prendra d'assault Miss Univers le 23 Août!
» L'anniversaire de Miss Gwenny !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pension Lutwidge :: A l'air libre :: Bois-
Sauter vers: