Pension Lutwidge

L'éternité, c'est long, surtout vers la fin.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Ekaterina Assimov.

Aller en bas 
AuteurMessage
Juliette Lipkin
Miss Haribo
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 23
Localisation : Je crois que je suis ici. Mais j'suis pas sure.
Particularité : Faire des calins, des cookies, des emmerdes.
Humeur : kyatante

MessageSujet: Ekaterina Assimov.   Ven 23 Avr - 15:19

EKATERINA ASSIMOV }

par Juliette Lipkin.
  • Avatar(s) :
    Spoiler:
     
  • Nom : Assimov
  • Prénom : Ekaterina
  • Age réel : 28 ans
  • Age constant : 27 ans

  • Particularité : Lit dans la fumée de ses cigarettes l'enfance des personnes se trouvant autour d'elle dans un périmètre de 5,27 m.

  • Description physique/morale dans les grandes lignes :
    Une rousse russe, ça reste un mythe, mais comprenons bien que la mère d'Ekaterina est anglaise, ce qui peut expliquer sa lumineuse couleur de cheveux ne s'accordant pas si bien à sa nationalité. Ekaterina est d'une taille résonnable, adopte les look 'je suis jeune belle et j'assume', parfois un peu junky et aime bien être sujet de débat (tant qu'il lui est favorable). Autant vous dire tout de suite que le cancer du poumon ne lui fait pas peur, que quoi que vous lui disez jamais elle n'abandonnera ses bonnes amies cigarette et fumée qu'elle aime tant voir s'envoler au dessus de sa tête, et qu'elle n' a pas peur de bruler sa salle de classe entre les cours, quitte à saluer Mme Lutwidge.
    Elle est bonne vivante, extrément suseptible , jalouse de la moindre gazelle se prenant pour la reine de la jungle à sa place, s'en fout un peu du respect prof/élève si à cette même gazelle, elle doit donner cours, aime les regards admiratifs, apprécie connaitre tout le monde et tous les ragots et bénit sainement les amuses gueules qui remontent le moral à la récré de 10h.
    D'après témoignage, une élève de 6e serait plus responsable qu'elle.
    Et bien ce témoignage est plein de vérité.

  • Histoire dans les grandes lignes : Elle a beau porter un nom typiquement russe, elle n'a jamais mis un pieds en Russie, a vécue toute son enfance à Chester et eu rapidement le profil de la jeune anglaise aux yeux de tous dés qu'elle mit les pieds dans un pays étranger. Pour tous ses colocs français, Ekaterina, c'était 'l'Anglaise'. Loin d'être la Russe.
    Elle eu une enfance terriblement banale, vu partir, adolescente, ses deux frangins pour Londres ou Chicago avec d'un côté la tristesse et l'apréhension d'un ennuie prochain et de l'autre la joie d'avoir que pour elle et seulement elle (enfin avec le chat) l'attention, l'argent et la bienveillance de ses géniteurs, la maison pour elle le soir et autres réjouissances d'existence en tant que fille unique nouvelle.
    Loin de vouloir passer innaperçue, son adolescence et sa scolarité comme collégienne puis lycéenne, elle la franchie à coups de masquara sur ses longs cils et de mouvement de minijupe, déjà avec fierement la clope au bec et les hommes à ses pieds, elle ne se priva pas de mettre son uniforme de tel qu'il ne soit pas comme ceux des autres midonettes, de défier profs comme élèves, et de causer des miséres aux petits sixiemes à la rentrée. Son don apparut à cette période, un jour ou elle observait, gourmande la fumée de sa cigarette voletait doucement au dessus de sa tête, et qu'elle vit dans la fumée plusieurs gamins ressemblant fort à des connaissances, chose qu'elle prit juste pour une hallucination d'overdose de tabac, enfin au début.
    On ne sait comment, elle se passionna pour l'art impressioniste et conceptuel. Se dit qu'il fallait qu'elle étudie un peu plus pour pouvoir arriver à quelque chose et après d'immenses sacrifices en matiére de soirées et de gateries masculines, intégra l'école du Louvre dans une effusion de champagne et de cris de Victoire, passant alors le reste de sa jeunesse en France, allant de coloc en coloc et finissant un jour par recevoir une lettre signée Mme Lutwidge proposant un poste de professeur d'Arts Plastiques.
    Il était clair qu'elle n'allait pas cracher dessus, quitte à abandonner ses études.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ekaterina Assimov.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leeloo Minai Lekatariba-Laminai-Tchaii Ekbat De Sebat
» Ekaterina • Live your life
» Tu as écris le début de l'histoire.. -Ekaterina
» Café/Clope, sans café, ni clope - Ekaterina
» Ekaterina G. ‖ Journal de Bord.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pension Lutwidge :: Hors-RPG :: Registre :: Personnages prédéfinis-
Sauter vers: